AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





 

 I am the end of all your dreams ▲ ft. Taylor


Messages : 54
Points : 90
Date d'inscription : 23/04/2016
avatar
Erwin Sørensen
Voir le profil de l'utilisateur

Mer 27 Avr - 16:46





I am the end of all your dreams



Aux alentours de 20h. Rangers aux pieds, manteau noir, treillis noir. Une accroche en cuir pour tes outils au dos. Machette, pince industrielle, marteau, et une boite d'aiguilles. T'étais un drôle de bricoleur Erwin, et dire que tout ces outils étaient rouges à leur bouts, mais tu justifiais ça auprès des autres Zélos en disant que c'était de la rouille. Oui oui de la rouille...
Finalement t'enfilais des gants en cuir noir, t'avais horreur de te salir les mains, après tout, il fallait faire un minimum à son hygiène tout de même. Et doucement tu te mis en route. t'avais un objectif précis Erwin, une mission pacifique, enfin pacifique certes, mais ton matos pourrait être utile. Mieux vaut un excès de prudence, et puis tu t'étais promis de ramener quelqu'un à la maison, tu ne te mens jamais, tu allais ramener la personne en question, quitte à la faire de son plein gré, ton charisme légendaire va surement t'être très utile ahem. Ou alors par la force, va falloir attention qu'elle ne crève pas.

D'après tes dernières informations tu savais ou chercher ton objectif, et pourtant c'était un quartier bien merdique. Ce coin autour du garage était tout sauf tranquille. Ici traînent toutes sortes de rats et de personnes à problèmes qui ne peuvent être ramenés à la raison que d'une seule manière, celle de mourir. Enfin, tu te devais d'éviter les ennuis, déjà que ces derniers temps tes supérieurs te sermonnais au sujet de tes méthodes, et tu vu ton rang tu ne devais surtout pas faire mauvaise réputation.

Après un bon quart d'heure de marche tu arrivais sur place. La lune éclairait un peu l'endroit, et des feux lointains faisaient offices de lueurs, probablement des squats. Tout autour de toi, aucun bruit, un silence pensant dans les ténèbres. Aucune trace de vie, de feu, ou de quelque chose qui pourrait te confirmer ta piste. Le lieu semblait vide, mais tu étais sûre qu'elle était ici, ou du moins que tu trouverais des indices. Mais la patience n'était pas ton fort, encore moins de nuit. Te rapprochant de l'entrée du garage tu trouvais un container métallique dans lequel tu mis d'abord un grand coup de pied. En plein nuit, le bruit assourdissant résonna à des lieux à la ronde. Puis un second, un troisième et ainsi de suite. T'étais sûr d'attirer l'attention au moins.

- TAYLOOOOR!

Tu connaissais le nom de ta cible, espérant simplement qu'elle était encore ici, ou dans les alentours.





(c) MEI pour APPLE SPRING



Messages : 64
Points : 92
Date d'inscription : 10/04/2016
avatar
Taylor Danvers
Voir le profil de l'utilisateur

Mer 27 Avr - 20:09



I Am The End Of All Your Dreams
Erwin & Taylor





La nuit commençait à pointer le bout de son nez lorsque Taylor avait finit par se réveiller. Ayant choisi un petit entrepôt abandonner comme endroit pour faire sa sieste, elle s’étira doucement tout en baillant. Elle n’avait nul part où aller, elle n’avait que la rue qui pouvait la couvrir d’une certaine manière. Elle se prépara donc à sortir de la pièce puis se dit qu’il serait bien de s’entrainer un peu au tir. Matérialisant ainsi ses Magnums, elle prit des cibles et se plaça bien loin de celles-ci. Elle voulait devenir la meilleure, et la chose qu’elle avait à faire était de s’entrainer tout comme les combattants. On ne devient pas quelqu’un d’important en un clin d’œil et sans rien. Ce qu’elle voulait, elle l’aura même si c’était par la force. Chaque jour, elle se disait que cela pouvait être son dernier jour ici. Elle se mettait a chaque fois dans des situations pas possibles, mais à chaque fois elle s’en sortait comme si de rien n’était.

La jeune femme se retourna alors, commençant à tirer sur ses cibles, les balles transperçant celles-ci. Petit à petit, le sol commença à se couvrir de balles usées. Taylor avait du temps à perdre et autant le perdre pour quelque chose d’utile. Apres une heure, elle décida de faire une pose. Balançant ses armes en l’air, elles finissent par disparaitre, alors que la jeune femme sortie de l’entrepôt. Regardant lune, elle prit une grande inspiration, ressentant des frissons à chaque fois qu’elle se trouvait en pleine nuit.

Commençant à marcher, Tay ne savait pas quoi faire et bailla de nouveau. Elle était de nouveau dans un des endroits abandonnés de la ville, mais au moins, elle savait que là elle pouvait être tranquille...Du moins, c’est ce qu’elle espérait. Elle pouvait voir au loin des anciennes connaissances autour du feu. Ils s’amusaient et riaient même si leur vie était pleine de misères et problèmes en tout genre. Pour le moment Tay n’avait personne et elle se disait que c’était mieux ainsi. Alors qu’elle voulait retourner à son refuge, elle entendit quelque chose qui l’arrêta nette. Quelqu’un l’appelait, mais elle ne semblait pas reconnaitre sa voix. Les personnes autour du feu commencèrent à courir vers le bruit qui semblait provenir de son côté. Prenant ainsi une de ses armes à feu, elle donna un coup, mais la balle se dirigea vers le ciel, comme si elle voulait les stopper.

-Je vous propose de rester sagement là où vous êtes. C’est moi qu’il veut.

Dit-elle tout en les regardant un à un, puis se retourne, dématérialisant son arme et finit par se diriger vers la source des cris. Elle se demandait qui s’était encore, et qu’est ce qu’il lui voulait. Ainsi, cachée dans les ombres, elle pouvait voir nettement une personne étrangère. Elle hésita un instant puis dit.

-Tu me cherches ? Je pense que tu m’as trouvé...

Elle fit alors un pas vers la lumière, ses cheveux se reflétant aux rayons de la lune. Elle regarda le jeune inconnu

-Qu’est ce que tu me veux et comment connais-tu mon prénom ?



Code par Nyan-cat sur Never-Utopia
Modifié par Taylor Danvers sur Sparkle


Messages : 54
Points : 90
Date d'inscription : 23/04/2016
avatar
Erwin Sørensen
Voir le profil de l'utilisateur

Jeu 28 Avr - 1:26





I am the end of all your dreams



L'objectif se pointa bien plus vite que tu n'aurais pu l'imaginer. La zone entière commença à s'animer. Comme prévue elle n'était pas seule ici, et il va falloir faire gaffe Erwin. Tu pourrais les pousser à s'entre tuer, mais encore une fois tu repensais au discours des supérieurs, ils vont t’engueuler, tu vas prendre des heures de morale, alors que t'as horreur de ça. Calme toi et négocie, si ça échoue, tu improviseras. Une chose est sûre, la mission n'échouera pas elle. Mains dans le dos sans pour autant attraper l'un de tes instruments de torture, t’avançais vers elle dans un calme olympien, sûr de toi, et inébranlable dans ta démarche.

- Je n’espérais pas que tu te monstre si vite, comme quoi j'ai de la chance. Erwin S. Zélos de rang, le contraire avec tout ce que t'as pu côtoyer jusqu'à maintenant. J'ai à te parler Taylor.

Malheureusement pour toi, tu n'avais pas vraiment eu le temps de finir ta phrase qu'un pouilleux se pointa non loin de vous deux. Un homme, ou plutôt un clochard, avec un regard haineux. Tu semblais l'avoir réveillé Erwin, et il en avait après toi, avançant à pas rapides vers toi.

- Premier et dernier avertissement, à moins de t'appeler Taylor, dégage.

Mais il ne semblait pas t'écouter. Il cracha par terre tel le rustre qu'il était, continuant toujours à avancer vers toi en se craquant les doigts. Toi de ton côté t'étais exaspéré de ces abrutis...
Tu jetais ta pince métallique vers lui.

- Prise de contrôle. Tu vas maintenant prendre cette pince mon grand et t'enlever deux dents.

Tu pouvais prendre le contrôle des personnes, mais pas celui de leur conscience, cet homme allait t'obéir, tout en gardant son esprit, mais surtout sa douleur. En un rien de temps un hurlement inhumain se produisit et une petite quantité de sang gicla au clair de la lune. Tu te contentais de le dégager au loin.
Ramassant la pince et l'essuyant, tu la remettais dans son étuis, accroché a ton dos. Remettant tes mains dans le dos tu repris la parole.

- Avant qu'un autre nous dérange, je vais aller droit au but. J'ai entendu parler de toi Taylor, je suis venu te recruter et surtout te sortir de cette merde dont t'as l'habitude. Je pourrais t'offrir un métier digne de ce nom.

Tu espérais sincèrement qu'elle accepte vite, tu n'avais pas envie de prendre racine ici et d'y moisir pendant très longtemps, tôt ou tard un autre viendra te faire chier.





(c) MEI pour APPLE SPRING



Messages : 64
Points : 92
Date d'inscription : 10/04/2016
avatar
Taylor Danvers
Voir le profil de l'utilisateur

Jeu 28 Avr - 9:09



I Am The End Of All Your Dreams
Erwin & Taylor





La lune éclairait maintenant mieux le visage de la jeune femme et elle même pouvait voir les traits du visage de son interlocuteur. Elle se demandait ce qu’il voulait d’elle, et très vite, les réponses a ses questions n’allaient pas tarder a être dites. Pour le moment, il ne paraissait pas dangereux, mais comment il pouvait connaitre son prénom alors qu’elle n’oublie jamais une voix ou un visage. Elle se contenta de rester à distance, le regardant ainsi, écoutant ce qu’il avait à dire.

Il était donc un Zelos et s’appelait Erwin. Elle croisa les bras sous sa poitrine tout en le regardant. La soirée allait être longue s’il voulait qu’ils discutent, surtout dans un endroit comme celui-ci. Elle ne lui avait pas demandée son prénom, chose qu’elle s’en foutait en fait, mais il le lui avait quand même... Quelque chose se passait et elle devait satisfaire sa curiosité. Taylor ne dit aucun mot, mais comme elle le pensait, ils n’allaient pas être tranquilles. Pour le moment, elle restait simplement sur ses gardes, n’utilisant pas son pouvoir. Il fallait laisser un peu de temps, pour voir de ce qu’il en ait.

Un clochard ne tarda pas a les interrompre, chose que le jeune homme n’avait pas du tout apprécier. Tay regarda simplement les deux inconnus, et lorsqu’elle voulu matérialiser son arme, Erwin fut plus rapide. Ce qu’elle ne compris pas, c’était surtout pourquoi il lui avait donné ce truc en métal... Elle comprit finalement qu’en lui parlant, le clochard avait fait exactement ce qu’Erwin voulait. Tay haussa les sourcils... Il était venu armer, et cela ne présageait rien de bon. La jeune femme vit le clochard s’arracher deux dents, le sang sortant de sa bouche, et très vite, ils s’en étaient débarrassés. Regardant la scène, le visage toujours inexpressif, elle posa son regard de nouveau dans celui du jeune homme puis avança vers lui.

Toujours silencieuse, le jeune homme repris la parole. Un job ? Il lui proposait un métier et de la faire sortir de cette vie merdique... Elle eut un sourire puis en rit. Elle riait de bon cœur, presque moqueuse même.

-Oh, et qui es-tu ? Un ange venu me délivrer de cette vie dont je me suis beaucoup trop habituée ? Tu penses, que je vais obéir sagement comme un gentil toutou ?

Elle tendit le bras pour matérialiser un Magnum, le regardant toujours dans les yeux. Elle n’allait pas faire grand chose pour le moment, mais c’était une sorte de protection. Elle savait qu’il n’était pas venue ici sans raison, et il voulait quelque chose...

-Et si j’accepte, quels seraient tes conditions ? Tu veux sans doute quelque chose en retour, et je veux savoir quoi.

Elle plissa doucement les yeux tout en parlant. Elle avait bel et bien besoin d’un métier, elle n’avait plus un sou en poche.


Code par Nyan-cat sur Never-Utopia
Modifié par Taylor Danvers sur Sparkle


Messages : 54
Points : 90
Date d'inscription : 23/04/2016
avatar
Erwin Sørensen
Voir le profil de l'utilisateur

Ven 29 Avr - 13:17





I am the end of all your dreams



Tu n'étais ici pour rigoler, et t'avais aucune envie de perdre du temps. Son ton ironique t’agaças légèrement, mais tu ne devais pas oublier que tu étais ici en tant que diplomate pas pour la ramener de force, déjà que ce petit imprévu était quelque peu embêtant, tu ne devais pas salir d'avantage l'image des tiens ce soir. Viendra le jour ou vous exterminerez tout les junkies et clochards du coin. Mais qu'importe ce n'était pas le sujet de ce soir. Soupirant, t’essayais tant bien que mal de garder ton calme avant de dire quoi que ce soit.  

- En quelque sorte oui. Je t'ai dis mon nom, j'occupe un certain poste chez les véritables Zélos, c'est moi qui planifie les opérations de notre groupe avec l'accord des supérieurs, et disons qu'en ce moment on est en pleine réforme. Alors on examine au cas par cas avant de proposer un recrutement à certaines personnes dont nous aurions bien besoin. Le soucis est qu'on va tôt ou tard raser tout les quartiers comprenant des squatteurs, ainsi que les squatteurs si tu vois ou je veux en venir.

Faisans quelque pas un peu partout, tu voyais des restes de came, d'alcool et de toutes sortes de conneries qui rendait ce quartier beaucoup trop stéréotype aux yeux de la ville. Ici tout semblait décadent, il va vite falloir faire quelque chose. Tu entendais à présent beaucoup de bruit autour de vous. Probablement tout les ahuris que tu venais de réveiller ou de sortir de leur bad trip. Quelle tristesse, t'étais clairement d'humeur à tous les pousser à s’entre tuer, mais il fallait garder ton sang-froid.

- J'ai pas de véritables conditions, on a plusieurs postes à te proposer, libre à toi d'en choisir un, on peut exiger quoi de toi? Une fidélité sans faille, cela va de soi, ainsi que mener à bien les diverses opérations qu'on pourra te confier. En échange t'auras un toit, de la bouffe, des médocs, et quasiment tout ce dont t'as besoin. Pour le reste tu pourras toujours les acheter une fois que nous te verserons les primes, tu t’engage dans une cause, la cause s'engage de t'aider, c'est aussi simple que ça, pas de piège.

Comme tu lui as fais remarqué, tôt ou tard les squatteurs allaient être dégagés, et si ils montraient de la résistance, ce serait par la force, ou même assimilés de force au sein des forces Zélos, il serait dommage d'en arriver là pour elle. Voilà pourquoi t'aimerais la recruter avant de devoir la forcer, ou pire encore de lui mettre du plomb dans la cervelle, généralement, on a du mal à les recruter ceux-là après.





(c) MEI pour APPLE SPRING



Messages : 64
Points : 92
Date d'inscription : 10/04/2016
avatar
Taylor Danvers
Voir le profil de l'utilisateur

Ven 29 Avr - 21:58



I Am The End Of All Your Dreams
Erwin & Taylor





Gardant son arme bien ciblée sur la tête de son interlocuteur, Taylor le regardait d’un air indifférent. Elle pensait qu’il parlait trop a son gout et qu’elle espérait qu’il en allait finir avec tout ses blabla. Elle bailla un petit moment, puis quelque chose l’alerta. Ils voulaient ainsi raser tous ces quartiers hein ? Elle arqua un sourcil tout en l’écoutant parler. Mais quel culot... Elle grogna légèrement fronçant les sourcils. La jeune femme aux cheveux verts avait bien vu où il voulait en venir, et venant lui parler, il voulait qu’elle ait une chance de sortir de cette merde.

Prenant légèrement le temps de réfléchir alors qu’il continuait de parler sans cesse, elle gardait son bras tendu. Tay se demandait si elle devait le suivre, au pire qu’est ce qui pourrait bien se passer ? Elle avait déjà tout vu, du moins c’est ce qu’elle pensait, et donc elle n’avait peur de rien. Elle savait que même si elle voulait sortir de cet enfer, l’enfer allait revenir a elle. La jeune femme soupira légèrement et ne pigea pas le fait qu’il ne voulait rien. Sa loyauté ? Pour le moment Tay n’avait pas fait de coups bas a personne, surtout pas les personnes qui lui étaient chères. Elle allait avoir un toit, un travail rémunéré... Elle eut légèrement un sourire puis il s’effaça rapidement.

-Tu parles trop à mon gout.

Elle finit par écarter les doigts, son arme ayant disparu, elle reposa sa main dans sa poche. Elle continuait alors de le regarder, avançant donc vers lui, étant face à face maintenant. Elle pouvait mieux le distinguer dans cette obscurité. Tay se disait que c’était peut être son jour de chance aujourd’hui et qu’au final la poisse avait dû la quitter pour un moment. Disons qu’elle voulait rester un peu dans sa bulle, se dire que tout allait se passer bien pour le moment...

-Et quand je commence ?

Ainsi, elle avait accepté sa proposition. Elle ne voulait rien d’autre, un toit et de l’argent pour subvenir a ses besoins. Au moins, elle aura un peu de repos pour quelques jours.

-Comme tu peux le voir, je suis libre quand tu veux, je ne risquerais pas d’être débordée et de prendre rendez-vous.



Code par Nyan-cat sur Never-Utopia
Modifié par Taylor Danvers sur Sparkle


Messages : 54
Points : 90
Date d'inscription : 23/04/2016
avatar
Erwin Sørensen
Voir le profil de l'utilisateur

Dim 1 Mai - 3:22





I am the end of all your dreams



Un petit sourire s'affichas sur ton visage lorsqu'elle fit sa petite remarque. Après tout c'était pas dans ta nature de beaucoup parler, mais malheureusement ton poste l'exigeait. Au moins elle se relâchait un peu, et n'étais plus aussi tendue qu'un string. Un bon premier pas diplomatique en quelque sorte. De toute façon les statistiques étaient claires, les objectifs obtenus par la force ne sont pas toujours bon. Elle avait l'air motivée, à commencer même immédiatement. Ce sera le cas, du moins commencer à se familiariser, mais pas à partir en mission dès ce soir. Il y avait depuis peu des protocoles à respecter chez les Zélos, et pas des moindres, vous étiez certes une famille, mais également une organisation armée privée, qui avait petit à petit de plus en plus de moyens, et pourrait sans doute bientôt faire pencher la balancer. Bref, t'étais plutôt heureux de pouvoir compter sur elle, tes infos n'étaient pas fausses, et tu avais pu la recruter bien plus rapidement que prévu.

- Hahaha, désolé, c'est mon rôle malheureusement de beaucoup devoir parler.
Avançant vers elle d'un pas sur, tu sortais quelque chose de ta poche en lui tendant. C'était un petit couteau de combat, sophistiqué, extrêmement acéré, mais surtout très léger. C'était plus une marque de respect qu'autre chose, mais si besoin est, il pouvait servir d'arme dangereuse.

- Bon, ceci est pour toi, un cadeau de bienvenue, dis toi que chacun ne l'a pas, et tu commence de suite, ramasse tes affaires et suis moi.

Va falloir lui expliquer quelques petites règles en cours de route, mais rien de grave, tu espérais seulement quitter ce quartier au plus vite, et ne plus vous faire accoster cette nuit. Tu n'avais aucune envie de verser plus de sang pour ce soir. Mais une mauvais impression restait présente dans ton esprit, quelque chose vous allait t-il arriver ou étais-tu simplement trop parano? Tu optais pour la seconde option, mais par mesure de précaution restais près de Taylor.

- Reste sur tes gardes, j'ai tout de même un mauvais pressentiment.





(c) MEI pour APPLE SPRING



Messages : 64
Points : 92
Date d'inscription : 10/04/2016
avatar
Taylor Danvers
Voir le profil de l'utilisateur

Dim 1 Mai - 12:16



I Am The End Of All Your Dreams
Erwin & Taylor





Taylor espérait qu’elle avait fait le bon choix en acceptant de le suivre. De plus, si cela partait en cacahuète, elle savait au moins qu’elle ne pouvait plus faire confiance à personne, sauf à elle. Du coup, elle repartira surement de zéro. Elle ne savait pas pourquoi, mais elle se disait que c’était la bonne cette fois-ci. La jeune femme regarda Erwin qui ne semblait pas vouloir se taire de si tôt. Bref, elle allait faire la sourde oreille pour un moment, mais quelque chose lui attira son attention. En effet, le jeune homme lui avait tendu un couteau. Taylor leva un sourcil, elle ne savait pas pourquoi il faisait une chose pareil surtout que son pouvoir était en lui même la matérialisation d’arme. Un cadeau ?...Bien, elle ne dira pas non. Elle eut un léger sourire.

-Hum... Bien...

Elle ne dit rien de plus, puis le fit balancer dans les airs pour revenir le tenir par le poignet. Il était assez spécial à ce qu’il disait et elle pouvait voir que sa lame était parfaite, de plus, cela pouvait bien l’aider dans certains cas où elle ne pourrait pas matérialiser ce qu’elle voulait. Ainsi, elle le garda avec elle. Taylor n’avait plus rien à faire ici du coup, et comme elle l’espérait, le jeune homme lui demanda de chercher ses affaires et de venir avec lui. Elle pouffa un léger rire...Ses affaires ? Oui, on allait en rester là.

-Désolée...

Elle arrêta de rire et le regarde dans les yeux. Son rire n’était ni moqueur, ni rien d’autre. C’était un rire sincère pour une fois.

-Mais je pense qu’on pourra partir maintenant. Mes affaires, tu les vois sur moi.

Non pas qu’elle n’avait pas de vêtements ou autre, mais a quoi les prendre avec elle, ce n’est pas comme si elle en aurait besoin une fois qu’elle aura un bon salaire, de quoi se loger et se nourrir. Taylor commença donc à marcher, restant à côté de son interlocuteur. Elle posa ses mains dans ses poches, alors que le couteau était resté accrocher sur son short. Marchant donc silencieusement, elle ne disait rien au cours du trajet, mais ce n’était pas la même chose pour Erwin. Celui-ci avait sentit un danger qui les guettent. Taylor sourit un moment et le regarde.

-Je pense que je suis assez grande pour savoir s’il y a un danger ou pas. J’ai accepté de te suivre, mais ce n’est pas une raison pour me dire ce que je dois faire.

Le jeune homme voulait simplement la prévenir surement, mais inutile de faire la discussion avec une tete de mule comme Taylor. Elle était bien trop arrogante pour descendre de son cheval. Elle continuait de marcher, alors qu’elle avait déjà ressentit ce dont Erwin parlait. Il y avait bien des yeux qui les guettaient et c’était surement ceux qui vivaient dans ces décombres.

-Tsss... Je n’ai sérieusement pas envie de commencer l’extinction ce soir...


Code par Nyan-cat sur Never-Utopia
Modifié par Taylor Danvers sur Sparkle


Messages : 54
Points : 90
Date d'inscription : 23/04/2016
avatar
Erwin Sørensen
Voir le profil de l'utilisateur

Mar 3 Mai - 2:27





I am the end of all your dreams



Comme tu le pensais elle n'avait pas grand chose lui appartenant, mais à ce point-la, c'était tout de même extrême. Ce n'était pas ton soucis, et tu décidais rapidement de ne pas t'inquiéter de tout ceci. Tu avais fais ta part de mission, il fallait simplement l'escorter jusqu'au QG, elle trouvera ses marques toutes seule.  

- Tu as raison, je n'ai aucun ordre à te donner. T'es maintenant une membre de notre famille, pas ma subordonnée.

Voilà que cet air beaucoup trop sérieux se redessina sur ton visage, cet expression qui t'étais universelle et qui te rendait si froid. Mais comme on dit, on ne se refait pas. Toutes les conneries que t'avais vu n'allaient clairement pas faire de toi un personnage souriant, tu te remettais déjà en question sur le fait qu'elle te dise que tu étais trop bavard. La prochaine fois tu diras deux mots, si ça passe tant mieux, sinon tant pis, la force est toujours un moyen de recours.
Tu sentais partout autour de vous des regards qui vous suivaient depuis la pénombre. Des bruits de chuchotements s’entremêlait au léger vent qu'il y avait. Tu ignore le nombre, leur âge, leur motivations. Dans les quartiers nord malheureusement on trouve de tout, des jeunes orphelins dont l’espérance de vie ne dépasse pas celle d'une mouche, des bandes organisés, des petites frappes, des brutes, des toxicos, tout un tas de dégénérés. Parfois simplement des personnes n'ayant plus rien à perdre, errant sans raisons, un peu comme toi Erwin. Enfin, toi tu avais encore une raison de vivre.
Tu n'avais clairement pas envie de te battre, et tu te devais d'éviter le conflit une fois de plus. Mais tu ignorais les attentions des ombres, étaient t-elles hostiles ou non? Tu n'en savais rien. Voilà une situation difficile pour un stratège. Il va falloir improviser pour le coup. Tournant le dos à Taylor tu fis quelques pas, sans rentrer dans une zone vulnérable. levant les mains devant ton torse, tu voulais donner signe aux étrangers que tu n'étais pas agressif, du moins pas encore. Puis tu haussais la voix dans leur direction en prenant la parole.

- Nous avons tous une histoire, faites en sortes que la votre ne s’achève pas ce soir. Nous mourrons tous un jour, mais pas ce soir. Assez de sang à été versé, il vous reste deux options, partir, ou rejoindre la véritable cause des Zélos.

Des pas soudains s'entendaient tout autour de vous, pour le moment aucun signe d'agressivité, tu avais l'impression de parler à des bêtes, ne te comprenant pas forcément. Mais leur comportement était tout à fait naturel, pour eux tu étais peut-être un prédateur, ils avaient peur, sans doute que leur réponse en sera agressive alors.

- Bon, partons Taylor.

Il restait maintenant à voir, si une attaque vous surprendra des ténèbres, ou bien si tout simplement vous allez pouvoir suivre votre chemin, et eux le leur.





(c) MEI pour APPLE SPRING



Messages : 64
Points : 92
Date d'inscription : 10/04/2016
avatar
Taylor Danvers
Voir le profil de l'utilisateur

Mar 3 Mai - 21:38



I Am The End Of All Your Dreams
Erwin & Taylor





Taylor garda ses mains dans ses poches, le capuchon sur sa tête, ainsi vêtue elle ressemblait à un vrai garçon manqué. Elle garda des pas réguliers, elle regardait Erwin lorsqu’il lui parlait. Soupirant légèrement, elle pencha un peu la tête en arrière puis regarda le ciel, la lune et les étoiles... Il faisait nuit et elle aimait ça. Elle eut un large sourire, puis ne dit rien lorsqu’il s’excusa d’une façon ou d’une autre du trop de bavardage Elle haussa légèrement les épaules, puis finit par souffler un léger

-Ce n’est rien

Elle regarda un peu ailleurs fuyant son regard un moment lorsqu’elle commençait à entendre les chuchotements et murmures qui se faisaient dans l’obscurité. Les ombres se déplaçaient d’un coin a un autre et elle connaissait si bien l’effet de l’obscurité. C’était un bon moyen de se cacher, mais face a une pro comme la jeune femme, ca allait être difficile de se cacher bien longtemps. Taylor ne dit rien de plus, restant toujours silencieuse lorsque le jeune homme voulu parler aux personnes qui ne semblaient pas être sympathiques et en rage. Taylor resta dos à Erwin, fermant un instant les yeux. Elle ressentait une présence trop près d’eux et savait que la soirée n’allait pas se passer sans problèmes. Ouvrant les yeux, elle reprit ses esprits lorsque le jeune homme voulu partir. Malheureusement, ils n’allaient pas pouvoir partir puisque même pas encore sa phrase terminée, un homme s’attaqua de hauteur a Taylor. Descendant ainsi, elle avait déjà prévu le coup et donc, reculant d’un demi pas elle se retournant sur sa jambe puis lui asséna un coup qui le projeta ainsi un peu plus loin.

-Tu penses sérieusement que ces nuls peuvent s’allier aux Zelos ?

Les paroles de la jeune femme n’étaient pas appréciées et très vite, un groupe de personne se dirigea vers les deux jeunes Zelos. Taylor fronça les sourcils puis matérialisa des dagues, elle grogne légèrement

-Je vais les étriper

Elle ne fit rien pour le moment, gardant son dos contre celui d’Erwin, étant encerclés et au milieu. De son autre main, un Magnum apparu près à faire couler le sang. Taylor ne pensait pas qu’elle devait en arriver là, mais s’il le fallait, elle les abattra tous et sans remord.


Code par Nyan-cat sur Never-Utopia
Modifié par Taylor Danvers sur Sparkle


Messages : 54
Points : 90
Date d'inscription : 23/04/2016
avatar
Erwin Sørensen
Voir le profil de l'utilisateur

Lun 9 Mai - 15:28





I am the end of all your dreams



La situation avait prit un mauvais tournant pour vous, tu ne t'attendais pas à ce que tout ceci dégénère aussi vite. T'en connais qui vont se faire engueuler en rentrant, enfin surtout toi, elle, elle est nouvelle, ils lui pardonneront la première fois, mais toi ça doit être ta cinquantième fois que tu fais couler le sang inutilement. T'étais rassuré, la jeune femme savait se défendre, voilà une nouvelle partenaire comme tu les aimes. Pas besoin de retenir ses ni de la défendre, tu étais persuadé qu'elle savait le faire toute seule. Ecartant un peu les jambes et te redressant, tu haussais un peu le ton dans ce vacarme histoire qu'elle t'entende.

- On te formera plus tard aux tactiques de combat Zélos pour le moment, dos à dos et on les massacre.

Pas le temps d'établir une stratégie ou de parler d'avantage ils étaient bien plus nombreux que vous, avec le mec qu'elle venait de mettre ko, il en restait au moins cinq autres débout, dont certains avec des armes bricolés, tel des tuyaux de fer ou des conneries pouvant vous causer des dégâts. Il va falloir faire tout de même attention, surtout qu'ils vous encerclaient. T'observai bien les adversaires, trois sur cinq avaient les yeux dilatés, signe de gueule de bois ou de drogue, ils n'étaient donc pas à cent pour-cent de leurs capacités défensives, il suffirait de les sonner pour avoir l'avantage. les deux autres semblaient un peu plus frais, mais vu leur posture, cela ne devait pas être de véritables combattants, probablement des junkies ou des connards de ce type. Très rapidement tu croisas le regard de l'un des deux types encore apte au combat pour en prendre le contrôle. Sans attendre tu lui fis asséner un coup de poing au type le plus proche de lui, et comme tu le pensais celui-ci fut immédiatement sonné. Il se couchait donc pour si peu, quel ennui. Mais la chose la plus difficile durant cette bataille sera de garder tes pulsions sanguinaires au calme.
Les autres types ne comprenaient pas ce qui venait de se passer. Il en restait trois débout, tu pourrais prendre aisément le contrôle d'encore deux des trois et se les faire jeter les uns sur les autres. Mais une autre idée te traversas ton esprit tordus. Et si tu laissais la jeune femme prouver ses capacités? Si jamais ça dégénère, tu pourras toujours l'aider, et puis si tu ne sais pas ce qu'elle vaut tu ne peux pas compter sur elle.  

- Tay, je te laisse gérer les autres.

Tu maintenais tout de même le contrôle sur le même type histoire de te protéger, car tu ne pouvais pas bouger, et dans cette situation c'était particulièrement handicapant...





(c) MEI pour APPLE SPRING



Contenu sponsorisé

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: