AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





 

 savage ☻ Gan' (100% complete)


Messages : 33
Points : 42
Date d'inscription : 22/04/2016
avatar
Ganner Savage
Voir le profil de l'utilisateur

Ven 22 Avr - 2:54


GANNER
nom : Savage (anciennement Frey)
prénom : Ganner
surnom : Gan'
genre : Homme
âge : 23
activité/hobby : Lire
métier : SDF professionnel
groupe : Gaïa
orientation : Hétérosexuel
statut civil : Célibataire

me, myself & I

CHIMÆRA


Chimæra, c'est la symbiose. C'est la chimère, grande et mythologique, forte et cruelle, sauvage et fabuleuse. Chimæra, c'est la bête qui regardait le passé, le présent futur... Chimæra, c'était un monstre craint par tous... Un animal sauvage et magnifique...

Chimæra, c'est le changement.

Un jour tu étais un petit chaton, se prélassant au soleil durant des heures. Tu avais un pelage aussi blond que tes cheveux parsemés d'or, deux petites oreilles surmontant ton adorable visage, des yeux aussi rouges qu'aujourd'hui, une allure aussi féline que mignonne...

Un autre jour, tu es une version féminine de ton être viril. Tu es une femme aux longs cheveux aux couleurs de l'orge, à la poitrine peu discrète et au visage fin. Tes yeux restent rouges, et scrutent l'horizon, tandis que ton sexe disparaît, tu sens le néant et un trou à la place, c'est perturbant.

Le troisième jour, tu seras un lion, le roi de la savane. Aux allures divines, tu insuffleras la peur et le respect à ton entourage. Tu marcheras vers la gloire, et tes yeux resteront sanguins, et ton pelage gardera la couleur du chaton... Ta présence n'aura de telle que ta prestance, et un seul regard de trop déchaînera tant tes foudres que ta sagesse.

Le premier jour correspond au bouc. Le bouc représente le passé, il représente la témérité, et le bourrinage. La bêtise. La farce.
Le second correspond au serpent, aussi perfide que la dame qu'il renvoie.
Le troisième est le lion.

Les jours ne sont que des illusions. Ganner peut en effet, en choisissant d'utiliser le pouvoir de Chimæra par le biais d'une des têtes de la chimère (lion, serpent ou bouc) renvoyer une illusion de lui même ou d'une cible correspondant à ces descriptions.

Mais Ganner, c'est la chimère. A côté des illusions, il peut devenir la bête mythique.

Voila ton pouvoir.
Voila Chimæra.

QUI ES TU ?


Telle une perle, tel un corbeau, telle la beauté qui s'envole par la fenêtre dans la nuit noire, ton humeur impose le rythme de jeu, et tu souffles longuement alors que ton visage féminisé regarde la blanche lune trouant les ténèbres du ciel.
Rongeant la vie à même l'os, tu es perdu(e) dans un univers rien qu'à toi, un bout de culpabilité coincé entre tes dents te rendant aussi coupable qu'Hitler ou Robespierre, dans ces funestes contes historiques qui abreuvent ton âme par les récits dans ces dernières pages que tu as lues. Tu n'as pourtant pas fait grand chose, mais ta vie fut comme anéantie ce jour où par irresponsabilité et contraire de prudence, tu as précipité la « mort » de ta sœur et de ton père adoptif.
Coupable.
Coupable.
Meurtrier.
Assassin.
Démoniaque.
Tout ça, tu ne l'as jamais entendu. Personne ne te l'a jamais dit. Personne ne t'as jamais accusé de rien... Sauf toi. Toi, tu te l'aies dit. Toi, tu t'es senti mal. Toi, tu ne supportes pas cette culpabilité...
Tu es coupable Ganner. Tu vois la vie en noire depuis dix ans, tu restes près de la tombe de ta sœur et tu pleures.
Assis(e) dans un bar, l'alcool te noie mais elle revient te hanter. Tes péchés ne seront jamais expiés. Tu es un meurtrier. Tu es coupable. Tu ne mérites pas de vivre.

Incapable de faire un pas en avant sans trébucher sur cette pierre grosse comme ton coeur qui t'accable de reproches et que tu sembles tiré par des chaînes encastrées dans tes pieds, tu ne sais pas travailler, tu ne sais pas vivre. Dans une ruelle, au début. Dans la nature ensuite. Tu es une loque, tu es un ange noir qui ne pourra jamais regagner le ciel et la pureté des anges aux ailes plus blanches que les colombes virevoltant au dessus de toi, lorsque la nuit ne s'épaissit plus.
Et tel un déchu, l'humanité ne te convient plus.
Tu sors alors de ton enveloppe aux formes attrayantes, et tout en te baissant, tu te mets à terre pour finalement miauler tes larmes. Et rugir ta fureur.
Parce que tu es ainsi, parce que l'on t'a rejeté, parce que tu t'es rejeté.
Tu ne mérites pas le titre d'humain... Tu ne le penses pas. Tu ne te l'autorises pas. Alors ta magie afflue et ton corps change. Et comme lui, tu deviens sauvage. Animal.
Tel le lion qui sommeille en toi, tu es dangereux, rejetant ton humanité et devenant agressif, prédateur. Tel le chaton qui s'enroule autour de ton coeur, tu as cette goutte de flemmardise et tu passes ton temps à dormir, à lire. Tel l'homme que tu n'es plus, tu as cette tendance à la destruction. Ta destruction. Tu renies ta vie. Tu te renies.
Tu vis dans cette colère qui t'envahit à chaque instant, t'écrasant sous son poids, te détruisant lentement, te dominant chaque instant. Tu vis dans cette haine de toi et de ton corps, de toi et de ton âme. Tu vis dans le caniveau par haine. Tu vis dans le parc par pitié. Tu vis en te considérant comme un inhumain.
Seul ton côté sauvage te sauve. Parce que malgré toi, tu es un être vivant, un animal doté d'un instinct de survie infaillible. Et alors que tu ne peux te voir en peinture, tes alter egos restent fidèles à leurs images. Dans ton corps de femme, tu es aussi irascible que courageuse, sous ton image de chat, tu es aussi flemmard que détestable. Sous ton portrait de lion, tu es aussi dangereux qu'impérial.
Une bête.
Tu n'es plus un humain.
Tu n'es plus un ange.
Tu n'es même pas un démon.
Tu es un déchu.
Tu es une bête.
Tu es un monstre.
Tu es la Chimère, Chimæra.

QU'AS TU FAIT ?

3525 - 3538

La mort... La mort... Elle t'appelle. Elle t'a toujours appelée. La mort, elle appelle les vivants pour qu'ils la rejoignent. La mort, elle a besoin des vivants pour se sentir aimée.
La mort, elle t'a appelée plusieurs fois, mais comme beaucoup, tu ne lui as jamais répondue... Et pourtant... regarde toi. Tu es à terre, tu es au pied d'un cadavre de métal, la voiture, en flammes. Tu saignes, à la tête. Tu vas mourir. Ton coeur ne bat plus. Ton coeur ne bat plus...
Es tu enfin mort ?
Es tu enfin mort Ganner Frey ?


Vous étiez inséparables. De vraies petites canailles. Alors que le paternel couvrait sa maison vide, trop vide, depuis la mort de sa femme, de peintures, de dessins, de fresques... De vos croquis, de vos œuvres, vous vous amusiez en secret, à lui tirer la langue.
Vous n'étiez pas vraiment liés par le sang. Aucun de vous ne l'était. Le père était un être humain lambda, bordé d'un humour et d'un amour à faire tomber Cupidon lui même, et vous étiez de ces fameux embryons « sparklénisés ».
Elle avait trois ans de moins que toi. Elle avait les cheveux verts, qui contrastaient d'une adorable façon avec ta chevelure d'un doré éclatant. Etait ce naturel ? Ou était ce la malédiction de son pouvoir ?
En tout les cas, Ganner, en tant qu'aîné, tu apprenais à ta sœur toutes les bêtises du monde. Comment faire perdre la tête à « Papa »... C'était d'ailleurs devenu votre jeu le plus apprécié. À chaque fois qu'il râlait, à chaque fois qu'il criait, à chaque fois qu'il se retrouvait complètement sous le poids de vos bêtises, vous marquiez des points. Heureux. Oui, vous étiez heureux.

Ton père était comme un phare gigantesque. Par sa lumière, il vous guidait. Tu avais trois ans lorsque le nouveau petit bébé fut adopté, et il t'apprit comment faire pour s'occuper d'elle... Eléonore. C'est toi qui lui a trouvé ce nom.
Ton père, c'était la sagesse.
Ton père c'était ta famille.
Mais ton père, tu l'as tué à treize ans...

Ta sœur, c'était un bijou. Dès le moment où tu l'as vue, dès lors que tu l'as nommée, elle est devenue ton soleil comme ta lune, ta pierre précieuse, ton trésor, ta perle. Tu lui donnais à boire, tu lui chantais des berceuses, tu l'endormais, tu veillais sur elle. Tu lui changeais même sa couche.
En grandissant, tu la gardais toujours près de toi.
A l'école, tu la protégeais.
A la maison, tu la fascinais.
Et lorsqu'elle eut dix ans, tu lui permis de découvre un nouveau sentiment : la perte. La mort lui fut alors introduite de la pire façon qui soit...

Parce que lorsque tu eus treize ans, ta sœur voulait un oreiller fantaisie en forme de licorne. Alors lorsque tu eus treize ans, ton père vous escorta jusqu'à la ville - vous vivez en périphérie d'Yllia -, et vous lui achetâtes son cadeau - elle était si heureuse -.
Sur le chemin du retour, ton père voulut te faire tester quelque chose : il te posa sur ses genoux, et il te laissa conduire.
Pendant toute une allée, tu dévalas la pente, t'amusant, te vantant d'avoir le plus génial de tous les papas...
Et soudain...
Et soudain...
Et soudain, ce fut la mort qui vint à votre rencontre. Ce fut le camion qui sortit de la route. Ce fut le chauffeur qui dévala devant vous. Vous alliez mourir. Vous alliez tous mourir.

Dans cet instant de désespoir, de peur, de terreur, tu tournas rapidement le volant, et vous percutâtes... un arbre.

*BAM*

Le spectacle fut de piètre acabit, la vue fut plus déroutante que jamais.
Ton père... Votre père... avait traversé le pare-brise, la faute à la ceinture détachée, à cause de ton corps sur ses genoux. Il était couvert d'éclats de verre. Et ta sœur était allongée, plus loin. Morte aussi, sans doute...
Et toi...
Et toi, meurtrier... Tu saignais. Ton coeur ne battait plus, ta vie s'écoulait... La mort t'appelait enfin... Et tu répondais...
Et tu sombrais.
Et tu périssais.
Et tu l'abandonnais à son sort...
Et tu abandonnais ta sœur sur le bitume...

3538 - 3548

L'humanité... Elle ne t'a jamais rejeté. Elle ne te rejettera jamais... Mais toi, tu l'as rejetée. Sais tu pourquoi ? Sais tu pourquoi Ganner ? Parce que la culpabilité d'avoir tué ta famille est trop grande en toi. Tu n'as jamais été considéré, ni par les autres, ni par l'humanité, comme un monstre... Et pourtant...
Ganner... Tu as rejeté l'humain qui était autrefois en toi. Ganner, tu as accepté la bête qui sommeillait au fin fond de ton être...
Ganner... Sais tu pourquoi tu n'as plus eu de poul, ce fameux jour ? Parce que ce fameux jour, lorsque tu as écarté ta part d'humain, ton pouvoir s'est révélé... Et ton coeur a ralenti. Ton coeur a tellement ralenti que les secours arrivés sur les lieux, que les habitants alertés, n'ont plus pu trouver de battement de cœur en toi... Mais il y en avait un. Infime. Et le temps que l'ambulance arrive, le temps que les médecins puissent confirmer que tu étais bel et bien en vie, ton corps a changé. Ton instinct s'est réveillé. Ta raison s'est endormie. Ton humanité a été démolie... Et la bête s'est réveillée...


C'était quelques heures après l'accident. Blessé, tu t'es réveillé. Tout avait l'air d'un champ de ruines, tout était détruit. Le cadavre encore fumant de la voiture était là, et rien d'autre. Ton père avait été emmené. Ta sœur avait été emmenée. Ta famille avait été emmenée... Et toi tu crias... Tu miaulas. Et tes yeux, écarquillés, remarquèrent ton apparence féline. Et ton pouvoir afflua. Et ton corps se retransforma en celui qu'il était avant.

Tu erras alors. Ton corps changeant entre le chaton et l'humain. Tu avais peur. Tu restais dans l'ombre. Tu ne retrouvais plus ton chemin...
Les années passèrent, et ton dernier souvenir était celui de la carcasse de la voiture. Plus de sœur. Plus de père. Plus rien.
Perdu, tu restas en bordure d'un parc. Tu restas au milieu de plusieurs arbres.
Tout seul, tu finis par admettre que ta famille était morte, et, pire encore, tu finis par comprendre que tu l'avais tuée.
Tu avais tué ton père. Tu vomis.
Tu avais tué Eléonore. Tu vomis.
Tu avais tué la famille Frey. Tu vomis.
Tu n'étais plus rien qu'un meurtrier.
Et tu t'isolas complètement.

C'est alors que tu rejetas ton humanité. C'est alors que tu rejetas ton appartenance à la famille que tu avais détruite. C'est alors que tu devins sauvage... Savage. Ganner Savage.
Et ton pouvoir, les années qui suivirent, devint la seule source de réconfort que tu pouvais avoir. Parce que toi, tu rejetais la vie, l'animal, le monstre... la bête qui t'habitait, elle, croquait la vie. Alors tu appris à te transformer. Tu appris à faire sortir la chimère sous toutes ses formes... Chimæra. Tu appris à devenir un chaton, et à aller vivre près de la civilisation lorsque la nature te menaçait.
Tu appris à devenir une femme, et à aller chercher réconfort dans l'alcool, dans les livres des bibliothèques, sans pour autant montrer le visage de Ganner.
Tu appris à devenir un lion, et à te faire respecter par les autres espèces.
Tu appris à devenir le monstre des légendes... Tu appris à devenir une rumeur. Celle de la bête d'Yllia.

Lorsque tu eus dix huit ans, tu créas une tombe pour ton père. Une tombe pour ta sœur. Et tu commenças à protéger ce trésor, cette dernière part de souvenirs. Et étrangement, ironiquement, les tombes furent dressées non loin de l'endroit où tu avais détruit ta famille...

Aujourd'hui, ce n'est plus la mort qui t'appelle Ganner... Aujourd'hui, c'est toi qui crie pour elle. Tu l'appelles, tu la veux. Tu souhaites qu'elle vienne te cueillir, et en attendant, tu restes, sous ta forme humaine, devant la tombe de ta sœur bien aimée, juste à côté de celle de ton père. Tous les jours, tu te recueilles des heures durant. Et tu pries. Et tu demandes à la mort de venir te prendre. Tu demandes à la mort de venir. Tu la supplies de te permettre de les rejoindre...
Et tu pleures...
Parce que tu aimais ta famille.
Parce que tu es indigne de ta famille.
Parce que tu n'as plus de famille.
Parce que tu n'as plus de père. Tu l'as tué.
Parce que tu n'as plus de sœur. Tu l'as tuée.
Tu l'as tuée.
Assassin.

surnom : Raph (devinez mon prénom /dead)
âge : 19
une anecdote sur toi ? : Je connais la fonda (femelle), elle est passé sous mon bureau Cool /vlam
règlement : King's Game
avatar : Gilgamesh de Fate (series)
commentaire : Devinez comment je suis arrivé /dead/ Kiraxa tu pues /SBARF/ ... En vrai ce fofo est sympa (bon, d'accord... plus que sympa car le contexte déchire => Contente Kiraxa ? xD)


Messages : 15
Points : 26
Date d'inscription : 20/04/2016
avatar
Mathias Kalshiq
Voir le profil de l'utilisateur

Ven 22 Avr - 4:14
Ok.
Un autre homme sur le forum.
Il aime lire.
Dans le trou.
Gaïa.
Jetem déjà. Mathias t'aime déjà.
(Ils auraient des discussions littéraires à faire)

KING'S GAME. <3

Mais tu veux me tuer dans la jouissance. °^°
J'ai tellement hâte d'en savoir plus.

Bienvenue !
Courage pour ta fiche~
Messages : 165
Points : 111
Date d'inscription : 04/04/2016
avatar
P. Isaac Adams
Voir le profil de l'utilisateur

Ven 22 Avr - 8:41
GILGAMESH
L'AMOUR DE MA VIE
MON ROI PRÉFÉRÉ
LE HÉROS DE MA VIE
JE-------- JE T'AIME XKXKKDKDKDOSI.
(je veux un lien t'as pas le choix D: )
HM
bienvenue (8



je ne m'en remettrais jamais.
lololol:
 

Messages : 136
Points : 113
Date d'inscription : 03/04/2016
avatar
Riley K. Sellars
Voir le profil de l'utilisateur

Ven 22 Avr - 8:49
Ah c'est du beau.
On m'appelle pas Kiraxa c'est mon nom de code esh.
J'aime ton perso en tout cas, t'as intérêt à être à la hauteur. Cool

Bonne journée flemmard qui se lève à 12h. ç_ç


Life.
It's way more boring now that I'm not smoking pot anymore.


90210


Spoiler:
 

Messages : 33
Points : 42
Date d'inscription : 22/04/2016
avatar
Ganner Savage
Voir le profil de l'utilisateur

Ven 22 Avr - 12:16
Mathias : King's Game c'est THE manga Cool (pis Gaïa, y'a que ça de vrai xD)

Isaac : Tu peux parler t'as Yato x)

==> Tous les deux je vous promets un lien du tonnerre

Riley : j'm'en fous j't'appelle Kiraxa... Et je me suis levé à l'instant donc... pas à 12h mais à 12h16 :P
(et je suis toujours à la hauteur wesh)
Messages : 136
Points : 113
Date d'inscription : 03/04/2016
avatar
Riley K. Sellars
Voir le profil de l'utilisateur

Jeu 28 Avr - 21:02
Je te l'ai dis sur Skype, du coup, mais pour moi le pouvoir ne va toujours pas en fait... le fait qu'il puisse adopter 3 formes différentes c'est "trop". Le reste de ta présentation en revanche est niquel donc voilà. o//

+ par contre en "description" dans ton profil, il faut 2-3 lignes sur le caractère de ton perso !


Life.
It's way more boring now that I'm not smoking pot anymore.


90210


Spoiler:
 

Messages : 33
Points : 42
Date d'inscription : 22/04/2016
avatar
Ganner Savage
Voir le profil de l'utilisateur

Jeu 28 Avr - 22:25
Modifiée ~ j'ai parlé du truc qu'on avait vu sur Skype, le truc des illusions en fonction de la tête utilisée. Comme ca ce ne sont pas de réelles transformations mais des images renvoyées aux autres. Et la seule transformation est donc celle de la chimère elle même.

Dis moi si cela passe *__* stp (et merci d'être passée)
Messages : 136
Points : 113
Date d'inscription : 03/04/2016
avatar
Riley K. Sellars
Voir le profil de l'utilisateur

Jeu 28 Avr - 22:53
ganner savage

C'est mieux, du coup !

En tout cas désolée pour l'attente etc, t'es enfin validé. o// Essaie de ne pas spam les rps de suite. /paf

Non, je rigole, tu peux y aller.

Des bisous.



après validation, tu dois

●● recenser ton avatar
●● demander un logement
●● compléter la partie « I'm sparkling » dans ton profil ET les champs que tu n'as pas remplis à ton inscription
facultatif

●● poster ta fiche de relation
●● jeter un coup d’œil à l'organisation de ton groupe





bienvenue
sur SPARKLE !




Life.
It's way more boring now that I'm not smoking pot anymore.


90210


Spoiler:
 

Contenu sponsorisé

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: