AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





 

 I know what you feel — Terminée


Messages : 14
Points : 27
Date d'inscription : 15/04/2016
avatar
Joyce H. Pearl
Voir le profil de l'utilisateur

Ven 15 Avr - 4:51


JOYCE H. PEARL
nom : Pearl.
prénom : Joyce/Harley
surnom : Joy.
genre : Féminin.
âge : Dix-huit ans.
hobby/activité: Fabriquer manuellement des armes. Activité de survie. L'escalade. L'informatique. Combats illégaux.
métier : Employée dans un commerce d'armes appartenant à son grand-oncle.
groupe : Gaïa
orientation : Bisexuelle.
statut civil : Alone.

me, myself & I
“L'émotion nous égare : c'est son principal mérite.” : Vous êtes des torrents, oui, j'ai bien dis des torrents. Un amas de sentiments qui regroupe : anxiété, tristesse, insécurité et puis l'amour, le bonheur, la surprise. Vous êtes des livres ouverts, alors que j'ignore moi-même ce que je ressens. Une certaine injustice je dirais. Vos douleurs, vos joies, vos surprises et vos torrents d'horreurs... Je les ressens tous. Dès que je me met à galérer, dans mes petites peurs de toujours, j'arrive à sentir ces petits picotements qui s'acheminent jusqu'à mes neurones. Vous pouvez ensuite devenir des jouets. Je n'ai qu'à réfléchir, un instant, et puis je supprime l'une de vos émotions en le remplaçant par une autre. Je contrôle votre noyau central : votre tête. Je décide de ce que vous ressentez tel un cobaye. Heureusement, il y a de bonnes raisons d'utiliser ce pouvoir : empêcher une dispute, apporter un réconfort et même supprimer une envie de suicide. Évidemment, je n'ai pas la capacité de retenir vos vraies émotions pour toujours. Lorsque je dépasse une certaine limite, un mal de crâne vient s'éterniser, un liquide rougeâtre s'extrait de mes narines et mes capacités physiques s'absentent pendant un instant : trente minutes à une heure si la limite n'est que très légèrement dépassée. Parfois, on repousse la limite hors du commun... Malencontreusement, cela se rapporte à un évanouissement dans mon cas - si la limite est dépassée pendant une heure et demie-. Néanmoins, plus je l'utilise et plus j'améliore mon temps d'utilisation. Seulement, je ne peux contrôler que les émotions de deux personnes maximum et j'ignore si ce nombre peut changer.
CARACTÈRE : Dérangée qu'il disait. Ce mot qu'on n'arrive jamais à taire dans notre conscient. Au moins, l'originalité est de pair avec la stupidité ou même la folie qui m'englobe. Les armes, ces objets aux atouts dangereux, m'intéressent davantage que de gaspiller ma salive pour discuter à propos d'excréments de chauves-souris -beurk, dire que ces filles se crottent les cils-. Plus précisément, mon caractère badgirl ou tomboy ne s'est pas incrusté -sans raisons- dans ma vie de tous les jours. Dès que je me suis éclos, tel un bourgeon provenant d'un de ces lys bleus, on m'a arrachée à une enfance facile. Avec le temps, ce lys bleu s'est fané et puis il s'est éteint avec ces dernières pétales bleu royal en souvenir.

Il n'y a que des tourments. Ils se balancent d'un bout à l'autre dans ma tête. Est-ce vraiment des tourments ? Peut-être une source de conflits intérieurs ? Peut-on être en conflit avec soi-même ? Je ne crois pas. J'ai un bon mental, oui, je n'entend aucunement des voix dans ma tête. En fait, ce cerveau semble vide de voix... mis-à-part la mienne ou des ribambelles de chansons rembobinées à chaque bout de phrase qu'on ne parvient jamais à oublier.

Les miséricordes qui étouffent ma vie viennent finalement déceler un tempérament ombrageux. La susceptibilité finit par se développer en une forme de méfiance. Les mustangs sont farouches, alors pourquoi l'être humain ne pourrait-il pas l'être contre sa propre espèce ? Après tout, l'humanité est une source funeste qui ne cherche qu'à  mener tous vers le même trou sordide. Avec le temps, la solitude ne fait que me mener vers une personnalité taciturne qui se recule des autres pour s'enfermer dans un petit monde noirci et dénué de chaleur humaine.

D'ailleurs, je suis le genre de personne qui forment des problèmes à partir de rien. Un cataclysme que l'on pourrait appeler. Une mesure de défense qui ne fait qu'empirer les choses. La défensive est ma première réaction lors d'une dispute ou même lorsqu'on me fait la morale. Un bouclier principal pour amortir les coups qui pèsent lourds car, en effet, les mots sont des poids lourds majeurs qui se traduisent à se morfondre plus tard.

Puis, il y a tant de traits de caractère à décrire. La joie de vivre, précédée par le malheur de vivre, la crainte globale, être loyale pour finir en une symbiose de ressentis sans précédents. Une personnalité légèrement déboussolée, mais plutôt bipolaire pour l'avouer. Une bipolarité qui engendre tant de sentiments que je n'arrive même pas à expliquer. Pourquoi mon don peut-il aider les autres, mais pas moi ? Est-il normal de se sentir rejeté par soi-même ? Une rafale de questions en vrac dans cette tête. Cependant, cette tête regorge de bonnes qualités telles qu'être une bonne vivante, un clown sympathique, une étrange intéressante et une pickpocket charmante.

HISTOIRE
Tout se rembobinait, en boucle, au même moment, à la même péripétie et puis plus rien.

Le noir, une teinte si sombre, lugubre et à craindre. Elle était là, elle englobait ce corps, mon corps, et chaque parcelle de lumière semblait devenir une bouée de sauvetage. Chaque phalange se dressait pour vouloir s'y hisser - sur cette bouée chancelante- et sortir de ce noyau de torpeur, mais trop tard. Le coup de minuit sonnait. Cette bruyante cloche imaginaire ou plutôt ces rires bizarroïdes qui ressemblaient, étrangement, à des sanglots désespérés au fur et à mesure que cette teinte morbide s'approchait. Les poils de ces avants bras, les miens, s'érigeaient tous à cette froideur, provenant de ce trou noir, qui venait effleurer la surface d'une peau claire, qui visiblement était la mienne, alors que le noir m'entourait pour me faire suffoquer.

Un souffle. Une respiration courte, précipitée et oubliée à la suite d'une autre.

Des yeux clos, une lèvre tremblotante et des doigts serrés.

La peur envahissait ce malheureux corps. Une crainte indigne d'exister. Une frayeur oppressante dont j'étais, moi, la malencontreuse victime innocente.

Encore ce rêve à en paralyser plus d'un.

Le même. Toujours cette simple rêverie sordide qui revenait 'squatter' cette tête qui était mienne. Perdais-je la tête ? Pourtant Google affirmait que je possédais un bon mental : d'après un quiz global sur la santé psychologique. Pourquoi mon imagination façonnait-elle ce trou noir regorgeant tant d'émotions ? Peut-être était-il temps de réaliser que ce don rendait quiconque paranoïaque.

Ces petites canines revenaient s'enfouir dans cette lèvre inférieure gercée.

À force de ressentir cette chimie de ressentiments étranges, provenant d'inconnus, je me perdais moi-même dans toutes ces catacombes. Ce 'moi' perdu dans les décombres se nourrissait avec les émotions de d'autres individus. Il n'y avait plus de places pour ces sentiments, mes sentiments, ceux des autres me les arrachaient. Ils les piétinaient sans aucun remord.

Peur. Calme. Tristesse. Gaieté.

Tous au rendez-vous.

Ils n'y avaient que ces dilemmes pour venir casser mes journées. La folie me nourrissait. Me tuait. Elle me dévorait de l'intérieur, cette démence, elle s'effritait sur les surfaces encore calmes de mon cerveau : pour les faire perdre dans la psychose.

Puis, le temps se ramène, se prolonge et nous vieillis.

La scolarité n'avait été qu'une bombe à retardement... Un endroit où tant d'émotions sont incalculables et destructrices. L'humain est un gouffre de douleurs distinctes où la joie n'a pas de place pour elle. L'éternité n'existait que sous une seule facette : l'attente. Attendre que ce fléau s'éteigne, attendre que les études me mènent jusqu'à une porte de sortie et attendre que ce don s'envole.

Dix-sept années s'envolèrent, tel un battement d'ailes d'oiseau, et l'avenir prit une nouvelle route.

Les études devenaient une ancienne histoire et les armes, elles, devinrent un centre d'intérêt principal. Le flingue : un objet dangereux, certes, mais si fugace... Une détente sonore, rapide et parfois silencieuse. Comme un félin rampant dans la savane. Près de sa proie, près d'une faille, à quelques doigts de voir la mort.

Ce grand-oncle qui m'avait adopté pour avoir une main d'oeuvre, plus tard, alors que je n'avais que quatre ans, m'avait recrutée pour 'affaire' -son petit commerce quand même populaire-. Vieux maigre, barbu et chétif. Seule famille. Le doute était présent. Je ne connaissais rien à propos de ce vieux fou. Ce n'était qu'un vide dépourvu d'une fin. Il m'avait, seulement, élevé et chérit. Aucune réponse. Aucune déduction. Mystérieux.

Après tout, le délire de cette tête, sur mes deux épaules frêles, devait en repousser plus d'un, pour être si seule et isolée des autres, sauf ce barbu qui tenait, difficilement, sur ces deux grandes jambes squelettiques. Alors, quand les amis fuient l'aliénation que faire ? Avant de peser sur game over... Autant rejoindre la brigade du vieux fou, ce commerçant d'armes, cette seule famille que j'ai.

surnom : Kao/Kai
âge : Old;_;
une anecdote sur toi ? : Quand j'étais jeune, j'ai mis du vernis à ongle vert sur les couvertures de lit à ma grand-mère... Elle n'était pas contente !
règlement : validé #isaac  
avatar : Chloe Price ; Life is Strange
commentaire : Ce forum de ouf ♥️



Page 1 sur 1
Messages : 64
Points : 92
Date d'inscription : 10/04/2016
avatar
Taylor Danvers
Voir le profil de l'utilisateur

Ven 15 Avr - 17:12
Bienvenue ! ^^
Bon courage pour ta fiche :)


Messages : 14
Points : 27
Date d'inscription : 15/04/2016
avatar
Joyce H. Pearl
Voir le profil de l'utilisateur

Sam 16 Avr - 1:10
Merciii
Messages : 165
Points : 111
Date d'inscription : 04/04/2016
avatar
P. Isaac Adams
Voir le profil de l'utilisateur

Sam 16 Avr - 14:18
chloe c'est la + belle
du peu qu'il est écrit, c'est super beau, J'ADORE LE POUVOIR.
bienvenue ! bon courage pour la suite :D



je ne m'en remettrais jamais.
lololol:
 

Messages : 136
Points : 113
Date d'inscription : 03/04/2016
avatar
Riley K. Sellars
Voir le profil de l'utilisateur

Sam 16 Avr - 15:10
Welcoooome Joyce ! Je stalke ta fiche à chaque ligne que tu envoies, sache-le.
Bref, bonne continuation et si tu as un souci n'hésite pas on est là ! o//


Life.
It's way more boring now that I'm not smoking pot anymore.


90210


Spoiler:
 

Messages : 30
Points : 36
Date d'inscription : 03/04/2016
avatar
Ekaterina L. Dragomirov
Voir le profil de l'utilisateur

Dim 17 Avr - 17:59
Chloé épouse-moi
(c'est tout ce que j'avais à dire) ♥


Bon en vrai bienvenue chérie, t'es invitée à la maison, on t'aime, on t'attends, des bisous courage (+merci d'avoir choisi ce forum krrr)



Messages : 14
Points : 27
Date d'inscription : 15/04/2016
avatar
Joyce H. Pearl
Voir le profil de l'utilisateur

Jeu 21 Avr - 4:10
Je vous remercies tous et toutes, keur keur à vous ♥️, ravie que mon avatar plaise (j'suis badass c:) ! Heureuse que mes lignes plaisent, ma petite plume dorée, mais davantage heureuse que la caractéristique de mon personnage, le pouvoir, soit une bonne idée ! (Oui, oui, j'ai eu des hésitations). Je vous remercies encore, pleins de keur à vous ♥️ ♥️ ♥️
Messages : 136
Points : 113
Date d'inscription : 03/04/2016
avatar
Riley K. Sellars
Voir le profil de l'utilisateur

Jeu 21 Avr - 21:55
Bouh, je viens pour la "pré-validation"

First : Il faudra mettre une icône dans ton profil, et écrire 2-3 lignes (max hein) sur le caractère de ton perso dans "description".

Sinon pour ta fiche, tout est bon SAUF L'ERREUR DE MA PART. ;;
Je m'excuse vraiment, mais du coup ça me gène pour le contexte... on a rapidement ajouté hier/avant-hier que les embryons étaient créés artificiellement (ça simplifie un peu le contexte en fait) DONC pas de famille donc pas d'oncle.. Voilà. Pardon, vraiment. ;; Il peut l'avoir adoptée très jeune, ou autre ?

+ je n'ai pas vu de fautes sauf : Ce 'moi' perdu dans les décombres se nourrissait avec les émotions de d'autres individus.

Donc très bieen **


Life.
It's way more boring now that I'm not smoking pot anymore.


90210


Spoiler:
 

Messages : 14
Points : 27
Date d'inscription : 15/04/2016
avatar
Joyce H. Pearl
Voir le profil de l'utilisateur

Ven 22 Avr - 2:38
Je te pardonne voyons. Puisque je suis gentille et que l'erreur est humaine. c: ♥️

De ce fait, j'ai corrigé et rajouté ce qu'il me manquait ! ♥️

Messages : 136
Points : 113
Date d'inscription : 03/04/2016
avatar
Riley K. Sellars
Voir le profil de l'utilisateur

Sam 23 Avr - 19:41
joyce h. pearl

Han pardon de ce retard Joyce. C'est parfait. Au plaisir de te voir rp chez la sparkle family maintenant, et d'autant plus la Gaïa familyyy (invasion de oranges en ce moment dafuq) !

N'hésite pas à poster dans la catégorie destinée à ton groupe ! (cf organisation des groupes et missions)



après validation, tu dois

●● recenser ton avatar
●● demander un logement
●● compléter la partie « I'm sparkling » dans ton profil ET les champs que tu n'as pas remplis à ton inscription
facultatif

●● poster ta fiche de relation
●● jeter un coup d’œil à l'organisation de ton groupe





bienvenue
sur SPARKLE !


Contenu sponsorisé

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: