AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





 

 Make some noise, show me that your are still alive


Messages : 12
Points : 28
Date d'inscription : 07/06/2016
avatar
Alissa B. Hubton
Voir le profil de l'utilisateur

Mer 8 Juin - 4:37


Alissa B. Hubton
nom : Hubton
prénoms : Alissa Beatrice
surnom : Alice
genre : Femelle
âge : 17 années
activité/hobby : Écrire des poèmes et des chansons, gratter sa guitare électrique sunburst, chanter, observer la vie.
métier : Elle travaille dans une boutique de musique.
groupe : Phobos
orientation : Bisexuelle
statut civil : Célibataire

and the mirror is going to reflect something that isn’t me
POUVOIR : Pour faire simple, elle influence les émotions avec sa voix.

Pour aller dans les détails, lorsqu’elle chante pour quelqu’un, si cette personne se sentait triste ou découragée, elle se sentira plus légère, si elle était en colère, elle se calmera, etc. Elle peut aussi calmer les joies intenses et elle peut faire pleurer une personne qui n’était pas vraiment triste.
CARACTÈRE :
Lunatique – Introvertie – Solitaire – Sensible – Empathique – Patiente - Créative – Ochlophobe – Calme – Impressionnable – Idiote /PAM/

Alice est comme une plume d’oiseau sur l’océan. Elle est trop légère pour se faire engloutir par la masse, mais pas assez lourde pour prendre sa place. Elle se laisser aller. On prend les décisions pour elle. C’est plus simple comme ça. Elle fait ce qu’on lui demande et après on la laisse tranquille dans sa solitude. Elle n’aime pas la présence de foule et évitera le plus possible de passer sur les artères principales de la ville. Avec le temps, la jeune fille s’est trouvé ses propres chemins en sautant par-dessus des clôtures, marchant sur des toits pas trop hauts, se glissant au travers de ruelles encombrées. Elle est comme ces rats qui se glissent un peu n’importe où. Puis, elle se trouve un endroit confortable et se met à écrire ou à jouer. Alissa est très souvent dans sa tête, lunatique, elle semble avoir de la difficulté à rester concentrée sur ce qui l’entoure, sur la réalité. Même lorsqu’elle joue, il ne semble y avoir que sa guitare et elle. Avec les autres, elle se montre toujours calme, mais surtout très patiente et à l’écoute. Pour quelqu’un qui n’a pas eu beaucoup de relation dans sa vie, elle sait se montrer très empathique. Elle aime pouvoir faire plaisir et se rendre utile. Elle n’est pas très douée pour communiquer et la manière qu’elle a trouvée pour s’exprimer est par la chanson et la poésie. Elle n’est pas douée pour le domaine scolaire et n’aime pas vraiment lire. Par contre, sans être totalement naïve, elle est facilement impressionnée par beaucoup de chose. Elle est aussi très sensible et pourra à l’occasion se mettre à pleurer. Alissa est plutôt garçon manqué et si ce n’était de sa longue chevelure, on pourrait peut-être la prendre pour un garçon grand et maigrichon. Elle est d’ailleurs assez grande et dépasse la plupart des filles qu’elle connait. Elle adore la musique et bien qu’elle ne s’imagine par particulièrement un avenir dans ce domaine, elle aime en profiter maintenant pendant que c’est quelque chose qui lui est accessible. Elle fait partie du groupe Phobos et elle travaille pour aider aux recherches menées par les scientifiques, sans vraiment s’y intéresser. Par contre, elle se doute qu’elle devra y mettre un peu plus d’effort, question de suivre un peu les pas de sa mère adoptive.
HISTOIRE

Du plus loin qu’elle se souvienne, les tests ont toujours fait partie de sa vie. Au début, c’était 7 jours sur 7, 24 heures sur 24, elle vivait carrément dans le centre de recherche. L’été de ses 5 ans, on l’a envoyé dans une famille ou elle a pu vivre une vie un peu plus « normale ». De toute façon son don ne se réveillait pas malgré leur effort. Il ne l’avait pas torturé ou rien, mais cet enfance entre quatre murs blancs l’avait tout de même affecté et son caractère était plutôt introverti. De toute façon, être dans un joli appartement dans la capitale ne lui donnait pas totalement l’impression d’avoir changé de contexte. Ses « parents » étaient en fait un couple de scientifiques qui avaient décidé de la prendre en charge. Ils continuaient donc de faire des tests sur elle à la maison. Au moins, elle pouvait aller à l’école et généralement, la semaine on la laissait tranquille. Lentement, elle commença à s’épanouir davantage. Elle n’était pas une enfant difficile et elle mettait même de la joie dans la famille, lorsqu’elle se permettait de leur chanter quelques chansons qui les mettaient tous de bonne humeur. Son père adoptif chantait parfois avec elle. Elle devait aller au centre tous les weekends où les tests continuaient. Surtout que en vieillissant son pouvoir avait éclot et il devenait de plus en plus fort. Elle n’aimait pas trop qu’on lui demande de chanter, mais quand son père s’y mettait aussi, elle était moins réticente. Il l’accompagnait toujours lors des entrevues avec les autres scientifiques. En grandissant, elle aimait de moins en moins aller au laboratoire, elle voulait passer du temps avec des amis, être libre. Son père fit des demandes et pendant un moment elle put réduire ses rencontres à quelque fois par mois.

Puis, lors de ses 15 ans, son père d’adoption mourut. On ne lui dit jamais la cause de sa mort et elle ne chercha pas vraiment à comprendre. De toute façon, le « comment » l’importait peu, car au final, il était mort et rien ne pouvait changer cela. Même si elle n’avait jamais véritablement eu de relation père-fille avec lui, elle s’était sentie trahie, déchirée. Elle s’était mise à chanter pour essayer de calmer sa peine, mais rien n’y faisait. Par contre, sa mère adoptive semblait aller mieux elle. Ce qui était plutôt rageant. Alissa s’emmura alors dans le silence pendant presque une année, ce qui n’aida pas à ses résultats scolaire. Les amis qu’elle avait pu avoir cessèrent de lui parler, car elle-même les ignorait la plupart du temps. Plus tard, sa mère adoptive lui demanda de recommencer à faire les tests plus régulièrement. Elle n’avait pas envie de le faire, mais finalement, elle se rendit  compte qu’elle ne connaissait rien d’autre que ça. Que de toute façon, elle n’avait pas de talent ni de but dans la vie. Elle retourna donc au centre de recherche et y passa plusieurs mois à chanter. Elle pouvait chanter des jours entiers. Elle le faisait jusqu’à épuisement. De leur côté, les scientifiques analysèrent et prirent plein de notes. Ils lui injectèrent même des produits qui lui donnèrent toutes sortes de réactions pas toujours agréables. Après tout ce temps passé à chanter et à crier, elle en perdit la voix. On la retourna à la maison où elle s’emmura une seconde fois dans le silence.

À son anniversaire de 16 ans, sa mère adoptive lui offrit une guitare électrique qui appartenait au frère de celle-ci. Au début, Alice ne savait pas trop quoi en faire, mais elle apprivoisa rapidement l’instrument et se mit à en jouer. Elle se met aussi à composer ses propres chansons. Avec cette passion naquit une nouvelle envie de vivre. Elle se remit à parler avec sa mère adoptive et avec ceux qui l’abordait, sans plus, mais c’était déjà une petite avancé. D’un autre côté, cela lui donna aussi une nouvelle raison d’être par elle-même, dans son propre monde.

Aujourd’hui, sa voix est toujours aussi sensible et lorsqu’elle parle, c’est enroué et elle tousse facilement. Par contre, lorsqu’elle chante sérieusement, elle retrouve sa voix douce et mélancolique. Elle ne peut pas chanter très longtemps au risque d’avoir une grosse quinte de toux et des douleurs à la gorge. Elle porte souvent un masque, parce qu'elle se sent mieux avec, comme si ça lui donnait une raison de ne pas parler. Alice vient de fêter ses 17 ans et elle a cessé l’école depuis un moment déjà. Elle passe ses journées à vagabonder et à se laisser aller à ses pensées. Sur la demande de sa mère, elle s’est trouvé un petit boulot. Elle travaille depuis une semaine dans une grande chaine qui vend des CD de musique et des instruments. Tous les weekends elle retourne au laboratoire. Ils lui font faire moins d’examen, mais sa mère tient à ce qu’elle s’intéresse à ce qu’il s’y passe. Elle accompagne les chercheurs et les aides dans leurs recherches. Le truc, c’est que ça ne l’intéresse pas du tout et elle part rapidement dans sa tête. Il faudra bien vite qu’elle se mette à l’idée qu’elle n’a pas le choix…à moins qu’en fait elle aille le choix ?

surnom : Alexou
âge : J’ai arrêté de compter à 18
une anecdote sur toi ? : Plus jeune, j’aimais avoir des mèches blondes dans mes cheveux et j’aimais aussi nager dans ma piscine. Un soir, quand j’ai fermé la lumière, je vu un truc vert flash devant mes yeux, c’était mes mèches qui était devenu phosphorescente. C’était cool.
règlement : Fruit Basket *O*
avatar : Nino de Fukumenkei Noise
commentaire : Rien n’est impossible, foi de Alice o/


Messages : 85
Points : 84
Date d'inscription : 29/03/2016
avatar
Klaus Leonhart
Voir le profil de l'utilisateur

Mer 8 Juin - 18:15
Buuuh méchante tu aurais pu me rejoindre chez les zelos :'(
Jsuis pas encore chez moi (je viens de quitter le boulot donc j editerais pour dire quoi sur ta prez)
Messages : 85
Points : 84
Date d'inscription : 29/03/2016
avatar
Klaus Leonhart
Voir le profil de l'utilisateur

Sam 11 Juin - 19:02
ALISSA B. HUBTON

Désolé, du temps de repassage, j'ai eu un soucis avec mon ordi qui ne voulait plus démarré :/ ta fiche est bonne, il y a ce que l'on demande donc je te valide, Welcone à toi


Pour moi c'est tout bon, encore bienvenue et surtout amuses toi bien parmi nous !



après validation, tu dois

●● recenser ton avatar
●● demander un logement
●● compléter la partie « I'm sparkling » dans ton profil ET les champs que tu n'as pas remplis à ton inscription
facultatif

●● poster ta fiche de relation
●● jeter un coup d’œil à l'organisation de ton groupe





bienvenue
sur SPARKLE !


Contenu sponsorisé

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: