AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





 

 Décisions ▲ Sven


Points : 33
avatar
Cécile Vittley
Voir le profil de l'utilisateur

Jeu 26 Mai - 19:09
Decisions

△ Imagine how trapped you would feel  △
△ If you were living the life you should △

Cécile marchait hasardement dans les rues, cherchant du regard la maison de Sven. Les nombreux sachets qu’elle avait dans les bras ne l’aidaient pas à s’orienter, tout comme l’absence de ses lunettes sur son nez. Beaucoup se demandait pourquoi elle s’évertuait à les mettre partout, sinon devant ses yeux, échafaudant des théories compliquées, mais la raison était des plus simples : Cécile n’aimait pas le visage qu’elles lui donnaient. Elle n’aimait pas non plus la sensation de les porter, ou même leur couleur rouge, mais avec tout ce qu’elle devait déjà payer, elle n’osait pas s’en acheter une nouvelle paire.

Le problème de ce caprice, c’est que Cécile passait beaucoup de son temps avec la vue troublée, et pour lire le nom des rues, c’était loin d’être idéal de voir le monde dans un flou gaussien.

Pour l’instant, elle ne se considérait pas assez perdue pour demander de l’aide aux passants, même si c’est une idée qu’elle envisageait à chaque dizaine de pas. À cette allure, la nuit tomberait, et Cécile ne voulant pas s’imposer trop tard chez Sven, elle serait forcée de rentrer chez elle dans la déception. Elle regarda les sachets qu’elle portait dans les bras d’un air embêté. Manger toutes ces provisions seule ne la ravirait pas, elle devait donc se hâter de retrouver son chemin.

Le ciel s’assombrissait au-dessus d’elle, signifiant son retard évident à leur petit rendez-vous. Cécile se maudit de sa puérilité, mais n’adressa la parole à personne pour autant, continuant à déambuler dans les rues à vive allure. Après un moment d’agacement, elle finit par arriver devant le studio de Sven, et poussa un petit cri de victoire pour fêter son arrivée là-bas par elle-même.

Dire que certains pensaient qu’elle était – pfff – incapable. Une idée ridicule.

Avant de toquer à la porte de son amie, Cécile posa ses sachets au sol, chargés de biscuits, pour se rendre plus présentable. Elle replaça ses cheveux correctement, noués en tresse de côté aujourd’hui. Puis elle tira sur le bas de sa robe, qui lui arrivait aux genoux, et en admira la jolie couleur bleue marine.

Tout lui semblait être en ordre. Elle se saisit donc des deux petits sacs posés au sol et s’avança vers la porte du studio avec un air optimiste. Elle eut un peu de mal à y toquer aussi chargée, mais y parvint tout de même, et attendit qu’on lui ouvre avec un sourire. Quand ce fut le cas, elle s’avança, et dit d’une voix où se mélangeait douceur, enthousiasme et un peu de culpabilité :

Désolé du retard… J’ai apporté de quoi manger !
Cécile en oubliait les politesses les plus élémentaires, mais la nourriture passait avant tout le reste.

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: