AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





 

 arteries & all ▲ Morgana


Messages : 20
Points : 33
Date d'inscription : 14/05/2016
avatar
Cécile Vittley
Voir le profil de l'utilisateur

Mer 25 Mai - 19:05
heart, lung, soul

△ Adventure is just  △
△ One mistake away △

La première fois que Cécile avait aperçu Morgana, l’étrange tristesse qui transparaissait sans cesse de sa personne l’avait surprise. Quand elle devint sa colocataire, quelques temps ensuite, l’étudiante s’incomba la mission de se rapprocher d’elle, et de faire disparaître toute trace de peine et de douleur de son aura. Mais alors qu’elle se tenait aujourd’hui devant la porte de sa chambre, la main en effleurant la poignée, Cécile se dit qu’avant de prendre la décision de se lier aux autres, elle devrait peut-être d’abord les connaître un peu mieux.

Une fois encore, cela prouvait la supériorité de la politesse sur toutes autres formes de communication, et Cécile l’avait appris à ses dépens ; Néanmoins, c’est une leçon qui resterait gravée dans sa mémoire pendant un long, long moment, après ce qu’elle avait vu : Rentrer dans la chambre des autres alors qu'ils étaient absents n’était jamais une bonne idée. Certaines choses restaient préférables cachées de la vue de tous, comme les sous-vêtements, les livres érotiques, et un glacier avec un tas d’organes qui servaient dans des trafics.

À la seconde où son esprit se remémorait cette image, Cécile eut une violente nausée, et manqua de renverser le plateau qu’elle tenait dans son autre main : Le sol s’ajouterait alors dans sa longue liste des choses à nettoyer, avec son innocence, ses yeux, et son opinion de Morgana.

Un peu de courage… se dit-elle à elle-même, pour inciter cette qualité qui lui manquait terriblement à apparaître dans son âme.
Si elle relativisait, une colocataire qui gardait des organes dans sa chambre n’était pas la plus terrible des choses : Elle aurait très bien plus les mettre dans le frigo, juste à côté de la mayonnaise et de la mozzarella. Encore hésitante, Cécile jeta un coup d’œil derrière elle. D’où elle se tenait, elle apercevait le salon, sa table, et les 16 tasses de thé qui s’y éparpillaient.

Elle soupira : C’était une manie qu’elle se devait de perdre. Dans la peur ou l’anxiété, certains se rongeaient les ongles, d’autres écoutaient longuement de la musique. Cécile, elle, préparait une quantité non négligeable de thé, et cela se terminait par une quantité encore moins non négligeable de petites tasses, perdues partout dans la maison. Cette fois, la petite rousse s’était décidée à prendre les choses du bon côté, et se servir de tout ce liquide inutile comme gage de paix.

Elle n’était pas sûre qu’une guerre avait été déclaré, mais comme elle n’avait pas adressé la parole à Morgana autrement que pour lui dire bonjour, au revoir, et à tes souhaits, elle supposait qu’on pouvait les décrire comme en froid. Le problème, c'est que jamais Cécile n'avait ni à Morgana : « Au fait, tu as oublié de fermer la porte de ta chambre en partant hier, et je voulais m'assurer qu'elle était bien rangée, alors j'y suis rentrée. Ce sont de jolies organes que tu y entreposes ! Tu as tué qui pour les prélever ? ». Par conséquent, il y avait dans ce studio une personne qui en savait beaucoup trop, et une autre, pas assez.

Elle inspira longuement, se dit que c'était ridicule d'être chamboulée pour des organes humains, dans un glacier, dans la chambre de sa colocataire à l'air un peu effrayant maintenant qu'elle y pensait, puis poussa lentement la porte de la chambre de Morgana.

Morgana. Euh... J'ai... J'ai fait du thé.
Elle n’était même pas sûre que sa colocataire aime cela, mais jusqu’à maintenant, elle n'était pas sûre non plus que sa colocataire collectionne des organes humains, et pourtant la vie avait trouvé une nouvelle manière de la surprendre.

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: