AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





 

 privato di un'ala, l'uccellino ha chiuso gli occhi in silenzio. | dýri | terminée | autoplay


Messages : 12
Points : 25
Date d'inscription : 04/05/2016
avatar
Dýri Eldgrímursson
Voir le profil de l'utilisateur

Ven 13 Mai - 18:14


Dýri Eldgrímursson
nom : eldgrímursson.
prénom : dýri.
surnom : dydy | riri.
genre : masculin.
âge : dix-neuf ans.
activité/hobby : dessiner et écouter de la musique.
métier : travaille de temps en temps dans la boutique d'antiquaire de ses parents.
groupe : gaïa.
orientation : homosexuel (mais il aime bien tâter la poitrine des filles).
statut civil : il s'en fiche un peu, en vrai.

me, myself & I
PSYCHOKINÉSIE | Vous sentez votre corps s’envoler lentement dans le ciel, vous vous demandez ce qu’il se passe. Vous flottez dans les airs, plus ou moins à une grande hauteur. Si vous avez le vertige, Dýri ne se sentira pas désolé pour vous. Au contraire, il s’en frottera les mains. Vous voyez son regard dirigé vers vous. Vous bougez à gauche si déplace son regard vers la gauche. Vous êtes son pantin. Juste un regard un peu trop insistant et vous volez. N’est-ce dont pas magnifique ? Le même phénomène se passe lorsqu’il fait voler un objet. Mais aussi dure sera la chute, autant pour vous que pour l’objet.

Dýri, si ton envie s’en fait sentir, tu peux faire voler la matière, juste grâce à la force de ton esprit. N’est-ce dont pas merveilleux ? Tu te préserves souvent de l’utiliser. Peut-être que si quelqu’un t’emmerde un peu trop, tu peux le faire voler un peu plus loin, ou lorsque tes parents ont besoin de quelque chose qui est beaucoup trop haut sur une étagère – utiliser une échelle, c’est trop mainstream. Mais tu ne le maîtrise pas très bien, malheureusement. Il t’arrive encore de casser des choses précieuses ; tu peux faire voler ce que tu veux sans problème, mais pour le reposer, c’est encore à travailler, pauvre Dýri. Mais tu travailles dur, n’est-ce pas ?
CARACTÈRE |
N O T E S ;

attentif (amis only) - honnête - gros salaud avec les personnes qu'il trouve insupportable ou qu'il n'aime pas - à parfois des excès de violence quand on le fait trop chier (ou quand on fait chier un de ses potes) - toujours avec des écouteurs enfoncés dans les oreilles quand il y a du monde autour de lui - il déteste se battre, sauf si c'est vraiment nécessaire - n'en a strictement rien à branler de la "guéguerre" entre zélos et cronos - se marre parfois quand il voit deux personnes s'entretuer (archi des grosses barres) - déteste quand les gens sont trop "hypés" pour certaines choses (la mode par ex), surtout quand lui-même est "hypé" par la chose en question - très souvent sarcastique dans ses propos - n'a quasiment pas d'humour, sauf quand il trouve que ses "blagues" sont drôle (ex ; "regarde, on dirait qu'il suce quelqu'un en étant énervé) - s'il mange trop de sucre, il a une réaction allergique, donc il limite - déteste s'attacher aux gens, mais termine toujours par le faire - s'applique dans son travail (surtout dans la boutique d'antiquaire de ses parents) - n'exagère jamais ses réactions (sarcasme) - ne cache pas son homosexualité - s'en bat littéralement les couilles du jugement des autres - a une peur bleue des seringues - très souriant - déteste qu’on le charrie sur sa petite taille (1 mètre 57) - beaucoup de personnes ont des doutes sur le fait qu’il soit un homme - aime bien se travestir de temps en temps.
HISTOIRE
“ I T ‘ S  A  B E A U T I F U L  D A Y  O U T S I D E ”

Tes iris scrutent la salle dans laquelle tu es. Ton visage morose. Tu t’attends de nouveau – comme chaque année – à ce foutu vaccin. Tu n’en a pas envie. Cette maudite aiguille te fou littéralement la frousse. Tu as envie de t’enfuir. Mais tu ne peux pas. Tu sais – et le sens – tu es dépendant de ce vaccin. Ton corps l’aime, mais ton esprit le déteste. Tu te débats un peu. Mais ils arrivent à te bloquer. Des larmes se forment au coin de tes yeux d’enfant. Tu as envie d’hurler. Mais tu ne peux pas. Ton hurlement se bloque au fond de ta gorge. Six maudites années que tu subis déjà ce traitement – tu sais que tu n’es pas le seul à avoir le droit à ça. Tes paupières couvrent tes iris. Tu ne veux pas voir ça. Tu n’as pas envie de t’évanouir, après tout. Et tu n’avais pas envie de les décevoir. Non, aujourd’hui – et les prochaines années – tu seras fort. Tu surmonteras ta peur, juste ce jour précis. Juste pour ce jour, c’est une promesse silencieuse que tu te fais à toi-même. L’aguille entre lentement dans ta peau, ça fait mal. Tu as envie de crier de douleur, mais encore une fois, tes cordes vocales ont décidé de ne pas réagir comme tu le souhaites.

“ I ‘ M  A D D I C T E D  T O  Y O U ”

Tu as maintenant douze ans. C’est le jour de ton vaccin. Mais cette fois-ci, tu n’es pas dans cette salle que tu détestes plus que tout. Non, tu es à l’extérieur. Tu te caches. Ta phobie s’est intensifiée d’année en année. Tu attends le soir, pour sortir de ta cachette. Tu fais tout pour esquiver cette maudite piqûre. Lorsque tu es rentré chez toi, tes parents t’ont sermonné, puisque tu n’es pas venu au rendez-vous annuel. Tu leur as répondu que tu as oublié. Ils t’ont cru. Cependant, ce que tu ne te doutais pas, c’est que l’enfer venait à peine de commencer.

Pendant une semaine, tu esquives le rendez-vous avec les médecins. Mais, tu te sens de plus en plus mal. Tu es souvent prit de vertiges, tu sens un manque en toi. Tu te sens réellement comme un drogué qui n’a rien prit depuis quelques jours – en réalité, cette sensation est exactement pareille. Ce jour-là, en descendant les escaliers, tu es tombé, tu halètes, tu veux ce foutu vaccin. Tu sens l’adrénaline monter en toi. Tu commences à faire voler des objets sans même t’en rendre compte et tu les brises contre le mur pour la plupart – et surtout, ceux que tu peux briser. Tes parents entendent ce grabuge et accourent dans le couloir, ils finissent par te regarder avec un air inquiet. Tu essaies de te relever, mais c’est ton père – qui s’est précipité vers toi – qui t’aide à tenir sur tes jambes. Tu regardes tes tuteurs.

« Emmenez-moi chez le médecin… Je veux ce vaccin. »

Ta voix tremble, tu as l’impression que si tu ne prends pas ce vaccin maintenant, tu vas mourir. Ton père regarde ta mère ; ils hochent la tête et t’emmènent en trombe chez le « médecin ». Lorsque tu es arrivé, tu as eu l’impression qu’il est remonté contre toi. Ce qui est totalement logique en réalité ; tu as esquivé son rendez-vous pendant une semaine complète. Tu t’excuses de ne pas être venu plus tôt. Son regard semble s’adoucir et il t’emmène dans cette salle. Tu prends peur de la seringue, tes paupières se ferment, l’aiguille rentre lentement dans ta peau, la substance entre dans ton sang. Tu te sens mieux, beaucoup mieux. Tu entends le médecin te dire que tu n’as pas intérêt à refaire ce que tu as fait, tu hoches juste la tête avant de tomber dans un profond sommeil.

Tes paupières s’ouvrent lentement, tes iris inspectent la salle, tu es dans ta chambre. Le malaise que tu ressentais avant n’est plus présent. Tu te sens mieux, mais tu sais que tu vas devoir t’excuser auprès de tes parents adoptifs pour ce petit problème que tu leur a causé et aussi pour l’inquiétude que tu as vu sur leurs visages. Tu te lèves avec lenteur et tu descends. Ils t’attendent avec un sourire aux lèvres ; ils sont heureux que tu ailles mieux. Tu approches d’eux et tu les serres dans tes bras, t’excusant. Ils te réprimandent de ne plus jamais faire ça, mais une chose est sûre ; ils t’ont pardonné, parce que tu es leur fils adoré.

“ I T ‘ S  N O T  O V E R ”

Tu as désormais dix-neuf ans, c’est le jour de ton anniversaire. Tu aides – comme d’habitude – tes parents au magasin. Tu essaies de ne rien casser – ce que tu fais trop souvent à ton goût. Ta mère te demande  d’attraper un vase qui date de l’antiquité qui se trouve en haut d’une grande étagère. Tu décides d’utiliser ton pouvoir pour l’avoir. Mais, comme d’habitude, au moment de le poser sur le comptoir, tu ne contrôles pas la descente et tu brises le vase. « Encore un… », te dis-tu. Ta mère te regarde  inquiète. Tu te sens mal de ne pas savoir contrôler ton pouvoir correctement. Tu serres les poings et tu t’excuses d’avoir brisé le vase. Ta mère te dit de ne pas t’inquiéter pour ça. Tu te sens pathétique, encore un magnifique vase d’une grande valeur brisé par ta faute. Tu sors du magasin, désespéré. Tu te dis que tu n’es qu’un bon à rien, incapable d’utiliser ta magie – si gentiment offerte à ta naissance – correctement. Tu t’installes sous un arbre, tu regardes le ciel et tu t’endors.

Tu rentres chez toi au coucher du soleil. Tu salues ton père qui est dans le salon entrain de lire le journal. Il remarque ta mine affreuse et te demande ce qu’il se passe. Tout naturellement, tu lui explique ce qu’il s’est passé ce matin à la boutique et comment tu te sens après ça. Ton père te regarde avec tendresse avant de poser sa main sur le haut de ton crâne.

« Tu sais, il n’est pas trop tard pour apprendre à contrôler ton pouvoir, tu es encore jeune, c’est normal. J’ai quelques objets, qui ne me servent plus, qui pourraient te servir pour t’entraîner. »

Tu regardes cet homme qui t’as adopté avec de grands yeux. Il est vrai que tu n’as à peine que dix-neuf ans et que tu peux toujours apprendre à contrôler ton don. Tu ne t’es jamais entraîné pour le contrôler, alors, pourquoi ne pas commencer maintenant ? Après tout, comme l’a dit ton père ; il n’est pas trop tard.

surnom : レナコ (renako).
âge : les vingt piges qui arrivent en novembre, je vais les sentir passer, croyez-moi.
une anecdote sur toi ? : je dessine un peu trop souvent, peut-être qu'un jour je vous filerais le lien de mon stream si je me décide de l'allumer ptdr.
règlement : uta no prince-sama (#grossefangirl #soonlas4)
avatar : nagisa shiota | assassination classroom.
commentaire : vous êtes tous beaux. love.


Messages : 18
Points : 27
Date d'inscription : 28/04/2016
Anton G. Svein
Voir le profil de l'utilisateur

Ven 13 Mai - 18:33
BONJOUR.
BIENVENUE. ♥️
AU REVOIR.

( non je déconne )

Remplis ça, sale gosse.
Au plaisir de rp avec toi ( quand j'aurai fini ma fiche, t'sais ).
Messages : 165
Points : 111
Date d'inscription : 04/04/2016
avatar
P. Isaac Adams
Voir le profil de l'utilisateur

Ven 13 Mai - 19:33
RENAKO MAIS ON SE RETROUVE PARTOUT C'EST PAS POSSIBLE.
c'est Pride / tout ce que tu veux ♥♥♥
MON IDOLE
BB
EREN PÈTE LA CLASSE. BON CHOIX D'AVATAR.
BIENVENUE
love u ♥️♥️♥️♥️♥️♥️♥️



je ne m'en remettrais jamais.
lololol:
 

Messages : 64
Points : 92
Date d'inscription : 10/04/2016
avatar
Taylor Danvers
Voir le profil de l'utilisateur

Sam 14 Mai - 9:11
Bienvenue !


Messages : 85
Points : 84
Date d'inscription : 29/03/2016
avatar
Klaus Leonhart
Voir le profil de l'utilisateur

Sam 21 Mai - 16:03
Yoplaa, le délais pour terminer ta fiche de présentation est dépassée depuis un long moment, des nouvelles ?
Messages : 12
Points : 25
Date d'inscription : 04/05/2016
avatar
Dýri Eldgrímursson
Voir le profil de l'utilisateur

Sam 21 Mai - 16:10
éééyop, comme dit sur la cb, semaine super chargée, à partir de demain je pourrais m'y remettre correctement, désolée pour l'attente. )o) j'vous aime et merci pour les petits messages. ♥
Messages : 97
Points : 104
Date d'inscription : 17/04/2016
avatar
Svenhild V. Sørensen
Voir le profil de l'utilisateur

Lun 23 Mai - 4:52
BOUGE TES FESSES DYRI PUTAIN.
Encore bienvenue sale tryhardeuse sur LoL. ♥


Messages : 66
Points : 36
Date d'inscription : 28/04/2016
avatar
Morgana D. Richardt
Voir le profil de l'utilisateur

Ven 27 Mai - 23:47
BOUGE TON CUL ET FINIS-MOI CETTE FICHE BORDEL JILEJFJGRKEL.


♡♡♡ :
 
Messages : 86
Points : 46
Date d'inscription : 29/04/2016
avatar
Pandore E. Morrigan
Voir le profil de l'utilisateur

Sam 28 Mai - 4:04
FIGHT !



1. Me curer le nez avec un doigt
2. Me déguiser en licorne sans aucune raison dans un bar
3. Placer des caméras chez quelqu'un... et me faire chopper au final
4. Accepter toutes les demandes d'RP pendant 1 mois [13/06] Fck U Erwin
5. Faire un RP bondage avec qui je veux et en être la victime ♥️

Cadeau ♥:
 
Messages : 12
Points : 25
Date d'inscription : 04/05/2016
avatar
Dýri Eldgrímursson
Voir le profil de l'utilisateur

Sam 28 Mai - 4:07
MERCI LES POTES J'VOUS AIME.
J'termine au plus vite, c'promis. ♥
Messages : 54
Points : 90
Date d'inscription : 23/04/2016
avatar
Erwin Sørensen
Voir le profil de l'utilisateur

Sam 28 Mai - 4:45
J'avais oublié MAIS WELCOME DYRI


DÉFI A FAIRE:
 
Messages : 12
Points : 25
Date d'inscription : 04/05/2016
avatar
Dýri Eldgrímursson
Voir le profil de l'utilisateur

Ven 17 Juin - 5:26
MERCI ERWIN. #4ansplustard

Quelques nouvelles ; j'avance tout lentement sur l'histoire, mais je l'ai presque terminée, je vous assure, normalement, si j'ai pas d'empêchement, tout à l'heure ou demain je l'ai terminée. ;~; Pleins d'amour sur vous. ♥
Messages : 12
Points : 25
Date d'inscription : 04/05/2016
avatar
Dýri Eldgrímursson
Voir le profil de l'utilisateur

Dim 26 Juin - 7:26
j'ai fini-
désolé pour l'attente, j'espère que ça vous plaira !
Messages : 85
Points : 84
Date d'inscription : 29/03/2016
avatar
Klaus Leonhart
Voir le profil de l'utilisateur

Lun 27 Juin - 14:36
DÝRI ELDGRÍMURSSON

Tout d'abord, "il était temps" /pan/ ton histoire était sympa à lire, ça nous change des tueurs et autre cas bizarre *-*
Bienvenue à toi



après validation, tu dois

●● recenser ton avatar
●● demander un logement
●● compléter la partie « I'm sparkling » dans ton profil ET les champs que tu n'as pas remplis à ton inscription
facultatif

●● poster ta fiche de relation
●● jeter un coup d’œil à l'organisation de ton groupe





bienvenue
sur SPARKLE !


Contenu sponsorisé

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: