AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  





 

 kael ; j'ai gardé l'écorchure et jeté les sanglots — terminé


Messages : 24
Points : 27
Date d'inscription : 09/05/2016
avatar
Kael Haruya
Voir le profil de l'utilisateur

Mer 11 Mai - 21:00


KAEL HARUYA
nom : Haruya.
prénom : Kael.
surnom : Haru.
genre : Masculin.
âge : 20 ans.
activité/hobby : Observer silencieusement le monde qui l'entoure.
métier : Aucun pour le moment.
groupe : Zélos.
orientation : Pansexuel.
statut civil : Célibataire.

me, myself & I
POUVOIR :

MEMORY HACKER ; Les souvenirs. Un cadeau parfois empoisonné. Tantôt heureux, tantôt nostalgique, tantôt douloureux. Certains vifs, ancrés profondément dans la chair, d'autres nébuleux, brouillés, comme enveloppés de toiles d'araignées. Mais même s'ils s'érodent avec le temps, même si on ne s'en remémore que superficiellement, ils sont toujours là, quelque part, à attendre qu'on les déterre. Et ils ont tous contribué à forger la personne que vous êtes.

Votre esprit est une bibliothèque infinie remplie de rayonnages où sont soigneusement entreposés et classés des souvenirs, comme un paysage de trophées. Du plus récent effleurant à peine la surface de vos pensées au plus ancien enfoui dans les profondeurs poussiéreuses de votre subconscient. Kael en arpente librement les allées, de long en large. Ce jardin secret n'a aucun secret pour lui. Il caresse du bout des doigts les reliures de ces archives éternelles et oubliées, s'empare d'un ouvrage sur une étagère. Il le feuillette avidement et trouve les non-dits, les points qui font mal. Toutes les choses qu'on oblitère volontairement, pour se protéger. Mais, même cachées, elles traversent l'espace et le temps et remontent à la surface, sauvées de la noyade causée par les douleurs passées. Les réminiscences ravivées pénètrent la chair et s'engouffrent dans les entrailles, ouvrant un abîme sans fin dans le corps et l'âme où ils déversent leur emprise ténébreuse. Des tentacules maléfiques vous enlace amoureusement, vous étreint avec jouissance, suçant avidement le suc de votre vie. Et alors que la douleur irradie jusqu'à la moindre fibre de votre corps, alors que vous n'êtes plus qu'un jouet malmené par l'Abysse, la sensation s'arrête brusquement. Kael arrache calmement la page maculée de sang et la froisse dans son poing. Le souvenir s'évapore, ne laissant derrière lui qu'une traînée de cendres, un vague sentiment de déjà-vu. La cicatrice n'est plus.

CARACTÈRE : Kael, c'est un paradis artificiel où se réfugier, un mirage dans un désert, la lueur d'un phare au milieu du brouillard, un dernier espoir dans un monde perdu.

On a l'impression qu'il a tout vu, tout vécu, qu'il en a trop vu, et pourtant il a cette innocence, cette candeur d'enfant brisé. Il fait face à cette machine ronde et infernale qu'on pourrait qualifier d'inhumaine, asphyxiée par son propre désespoir, mais continue d'arborer un sourire véritablement sincère tout en sachant qu'on ne le lui rendra pas. Il exhale un calme intersidéral, une mélancolie éthérée, une tendresse inavouée. On le croit imperturbable face aux affres de l'existence, pas comme si rien de tout ça ne le touchait mais comme si un feu d'espérance brûlait en lui et le poussait à se jeter continuellement en avant, à corps perdu.

Kael, c'est un songe-creux désabusé, une fausse note dans une symphonie parfaite, une erreur sur une feuille de calculs, une inconnue dans l'équation.

Les émotions, il ne les comprend pas. Ça le prend aux tripes et pourtant il ne sait pas les gérer, il ne sait pas comment les exprimer. Il n'a pas eu l'opportunité de les cultiver comme il aurait dû ; il n'est qu'une coquille vide qui ne demande qu'à être remplie. Il ne comprend pas davantage le monde qui l'entoure, à la fois familier et méconnu. Par certains égards il n'a pas dépassé le stade du bambin ingénu qui poserait des questions telles que  « Maman, c'est quoi le bonheur ? ». Mais il n'a personne à qui les poser, et il n'y a personne pour lui donner la réponse. Alors il dissimule sa confusion, son insécurité derrière un masque de bienveillance neutre, grimaçant un sourire pâle. Il écoute plus qu'il ne parle, il observe plus qu'il n'agit. Il aime, mais il pense ne pas mériter d'être aimé.

Kael, c'est un ange aux ailes brûlées.
HISTOIRE
birds born in cage think flying is a disease


des nuages de fumée des vapeurs d'alcool la musique trop forte des corps luisant de sueur qui se pressent et se trémoussent des verres pleins vides pleins vides et encore pleins — une cigarette écrasée dans un cendrier un café froid au milieu d'une discussion des éclats de rire et de silence — des sourires timides échangés des mains qui tremblent des doigts qui se nouent des regards à la dérobée  — un éclair de douleur des poings écorchés du rouge sous des néons clignotants du béton fissuré — des respirations haletantes qui se mêlent des mains qui se frayent un chemin à travers les vêtements mettent à nue la peau une salade de langues — des pieds qui se balancent dans le vide un cri balancé à la gueule du ciel cramponné à la rambarde et à sa bouteille les lumières de la ville en contrebas

Tous ces souvenirs ne lui appartenaient pas. Kael n'avait fait que les voler à d'autres, plus chanceux que lui, qui avaient eu l'opportunité de vivre réellement. Il scannait la mémoire de chaque personne qu'il croisait, entre deux examens cliniques de routine. S'amusant à reconstituer, à travers ces pièces de puzzle, ce à quoi devait ressembler une vie normale, à l'extérieur. Quand on n'était pas qu'une création imparfaite, incomplète, trop fragile pour s'aventurer hors de l'enceinte. Il s'abîmait dans la contemplation de ces choses inconnues qu'il connaissait pourtant, sans les avoir vues de ses yeux.

Il observait le monde qui vivait sans lui.

Il n'y avait pas grand-chose à faire d'autre de toute façon, cloîtré entre les quatre murs de l'Institut. C'était pratiquement sa seule interaction sociale. Les gens ne l'intéressaient pas, puisqu'ils n'avaient aucun secret pour lui. Ça ne lui manquait pas, non. Comment une chose qu'il ignorait pouvait-il lui manquer ? Il n'avait jamais vraiment eu l'occasion de créer des attaches. Le personnel et les patients allaient et venaient autour de lui, ils n'étaient que de passage quand lui était une constante. Il avait toujours pensé les contacts éphémères et inutiles.

Jusqu'à ce que Leo débarque dans sa vie.

Leo et son corps frêle, ses avant-bras tailladés et son regard de défi. Leo qui, à son arrivée, se débattait comme un animal sauvage. Griffant, mordant, frappant chaque parcelle de chair qu'il pouvait atteindre. Il l'intriguait. Rien de ce qu'il pouvait tirer de lui n'avait de sens. Il constituait un paradoxe constant, un mystère ambulant. C'était la première fois que Kael ressentait l'envie, le besoin de se lier avec quelqu'un. D'apprendre à le connaître sans se contenter de disséquer le contenu de son cerveau. Au début, Leo restait hermétique à toute approche. Il l'ignorait soigneusement ou l'envoyait balader à chaque tentative, articulant des paroles grossières. Kael ne se laissa pas décourager pour autant. Il persévérait chaque jour dans ses visites, sans jamais se départir de son sourire énervant. Il restait pelotonné des heures entières au pied du mur qui séparait leurs deux chambres, cognant doucement contre la cloison pour attirer son attention. Lorsqu'enfin, des coups retentirent de l'autre côté en réponse, ce fut le plus beau moment de sa vie. Avant de s'en rendre compte, ils avaient inventé leur propre code morse pour communiquer à travers la paroi et étaient devenus inséparables. Pour la première fois, Kael avait l'impression de vivre sa propre vie, et non de l'observer à travers les yeux d'un autre.

Les mois défilèrent et le centre médical finit par relâcher Leo. Son départ laissa un vide impossible à combler pour Kael, comme si une partie de lui avait été arrachée. Il avait peur de le perdre pour toujours, qu'il disparaisse de la surface de la terre comme tous les autres avant lui. Mais contre toute attendre, le garçon réapparût quelques jours plus tard, et les jours suivants. Il ne le quitta jamais, jusqu'à ce que sa santé se stabilise assez pour qu'il puisse sortir à son tour de sa trop longue captivité. Une fois dehors, c'est le plus naturellement du monde qu'il se rallia à la cause de son unique et meilleur ami. De ce garçon violent et farouche qui avait dérobé son coeur.

surnom : Antarès.
âge : La vingtaine.
une anecdote sur toi ? : J'ai des fâcheuses tendances nudistes. idk why, j'aime pas porter des vêtements, je supporte pas de me sentir engoncé dans des trucs trop lourds ou qui restreignent une partie de mes mouvements. Du coup je passe mon temps à me balader en boxer et topless. Gomen.
règlement : validé #pizaac
avatar : Yamato no Kami Yasusada // Touken Ranbu. (IRL ; Lee Hyun Jae)
commentaire : Y a mon prépus dans l'utérus d'une poupée russe bien rustique ♪


Messages : 165
Points : 111
Date d'inscription : 04/04/2016
avatar
P. Isaac Adams
Voir le profil de l'utilisateur

Mer 11 Mai - 21:05
MON SECOND AMOUR DE TOUKEN RANBU STOP ME TUER LÀÀÀÀ
BIENVENUE ♥♥♥



je ne m'en remettrais jamais.
lololol:
 

Messages : 24
Points : 27
Date d'inscription : 09/05/2016
avatar
Kael Haruya
Voir le profil de l'utilisateur

Jeu 12 Mai - 11:28
TR c'est la vie steuplait, cite-moi seulement un perso qui n'est pas à tomber par terre.
Merci pour ton accueil, ça fait plaisir :>

Fiche bâclée terminée \o/
Messages : 120
Points : 107
Date d'inscription : 20/04/2016
avatar
Bartolomeo Kalf
Voir le profil de l'utilisateur

Jeu 12 Mai - 19:19
Ouiiiiiiiii un zéloooos !


 

dawa:
 
Messages : 16
Points : 20
Date d'inscription : 09/05/2016
avatar
Leo A. Kaiwa
Voir le profil de l'utilisateur

Ven 13 Mai - 7:29
je t'aime.
Messages : 19
Points : 35
Date d'inscription : 05/05/2016
avatar
Babylone A. Stark
Voir le profil de l'utilisateur

Ven 13 Mai - 15:59
Y a définitivement que des BG à Zélos. C'est une condition de recrutement en fait.

Bienvenue !
T'es bo !
Au plaisir de te croiser dans un rp. c:



BAM !
Game Over.

Cadow':
 
Messages : 18
Points : 27
Date d'inscription : 28/04/2016
Anton G. Svein
Voir le profil de l'utilisateur

Ven 13 Mai - 17:16
Salut beauté. On bai-... Ahem.
Déjà.
Je t'aime. Parce qu'on a tous les deux des dons de voyeur. Voilà. /pan ( ouais nos dons sont très proches en fait )
Et et et.
J'adore ta façon d'écrire.
J'adore ton perso.
J'aime.
C'est tout.
Epouse moi.
( j'ai même pas mis de smiley tellement voilà. j't'en mets maintenant. )
Messages : 64
Points : 92
Date d'inscription : 10/04/2016
avatar
Taylor Danvers
Voir le profil de l'utilisateur

Sam 14 Mai - 9:11
Bienvenue !!


Messages : 24
Points : 27
Date d'inscription : 09/05/2016
avatar
Kael Haruya
Voir le profil de l'utilisateur

Dim 15 Mai - 15:44
Merci eh, vous êtes adorables ♥
Messages : 165
Points : 111
Date d'inscription : 04/04/2016
avatar
P. Isaac Adams
Voir le profil de l'utilisateur

Dim 15 Mai - 22:42
HELLO BABY ♥️
Alors, j'ai lu ta fiche. (déjà, je veux un lien, un rp, tout ce que tu veux omg, Kael est trop touchant q_q)
J'adore ton style d'écriture, ton personnage est vraiment intéressant. Vide voulant se sentir complet. Son pouvoir est intriguant aussi. J'ai vraiment hâte de lire tes rp !
Il n'y a qu'une chose à dire, dans l'histoire, et c'est sûrement parce que je chipote un peu. J'aimerai bien savoir ce qu'il faisait dans l'institut, comment y est-il arrivé ? Pourquoi était-il là-bas ? J'aimerai bien que tu m'expliques ça avant de te valider. (même si c'est en une phrase ou autre, juste histoire d'avoir une petite idée là-dessus)
Après, tout sera bon.



je ne m'en remettrais jamais.
lololol:
 

Messages : 24
Points : 27
Date d'inscription : 09/05/2016
avatar
Kael Haruya
Voir le profil de l'utilisateur

Lun 16 Mai - 16:11
Tu as bien cerné la bête hinhin. Avec grand plaisir ♥
Alors, il a passé une bonne partie de son enfance et adolescence à l'hôpital à cause d'un problème de santé. C'est un peu con mais je n'ai pas vraiment réfléchi à sa maladie, peut-être une sorte d'anémie
Messages : 165
Points : 111
Date d'inscription : 04/04/2016
avatar
P. Isaac Adams
Voir le profil de l'utilisateur

Lun 16 Mai - 18:39
kael haruya

L'explication me va choupinou ♥ (au plaisir de rp avec toi 8D)
si tu n'as pas encore d'idée pour sa maladie il n'y a pas de soucis. Je te valide donc ! Amuse-toi bien par ici.

Si jamais tu veux que ton personnage ait un statut particulier au sein des Zélos, n'hésite pas à remplir la case "rang" dans ton profil (partie I'm sparkling).



après validation, tu dois

●● recenser ton avatar
●● demander un logement
●● compléter la partie « I'm sparkling » dans ton profil ET les champs que tu n'as pas remplis à ton inscription
facultatif

●● poster ta fiche de relation
●● jeter un coup d’œil à l'organisation de ton groupe





bienvenue
sur SPARKLE !





je ne m'en remettrais jamais.
lololol:
 

Contenu sponsorisé

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: